Accueil / POLITIQUE / Babacar Diagne juge  »impossible » l’audience demandée par le Front Siggil Sénégal, vu les enregistrements pour la campagne

Babacar Diagne juge  »impossible » l’audience demandée par le Front Siggil Sénégal, vu les enregistrements pour la campagne

L’audience que les leaders du Front Siggil Senegal ont demandée à avoir lundi avec le directeur de la radiotélévision sénégalaise est  »impossible », compte tenu du démarrage dés samedi des enregistrements des partis en lice pour les législatives du 3 juin, a indiqué vendredi Babacar Diagne. »Ce que je peux dire c’est renouveler le respect profond et sincère que j’ai pour l’ensemble des leaders, mais leur dire que franchement, c’est simplement impossible de recevoir pendant cette période-là des partis politiques qui ne sont pas en lice pour une audience, quelle que soit l’importance de l’audience », a dit le directeur général de radiodiffusion télévision sénégalaise (RTS, publique) dans un entretien avec l’APS.

Source : Apanews
 »Le problème c’est la date et l’heure choisies par le Front Siggil Senegal », a-t-il expliqué, relevant que les leaders ont demandé à le rencontrer ‘’le 14 mai à 16 heures », alors qu »’à partir de demain (samedi) » et ce pour trois semaines, la RTS procèdera ‘’tous les jours » à des enregistrements. Ces séances se déroulent ‘’de 10 heures (du matin) au soir », a-t-il relevé.

Le front Siggil Sénégal constitué de 17 partis politiques d’opposition a envoyé jeudi une correspondance au directeur général de la RTS, pour solliciter une audience ‘’le 14 mai à 16 heures ».

 »Je ne vois pas comment pendant cette période on peut recevoir des partis politiques et de surcroît l’après-midi », a souligné le directeur général de la RTS.

Le scrutin à venir est  »compliqué à plusieurs titres », dans la mesure où à l’opposé de la présidentielle où il fallait enregistrer 15 candidats, a-t-il précisé.

Babacar Diagne a ajouté :  »vous gérez pour chaque parti 280 candidats (140 titulaires et 140 suppléants). Multipliez 280 par 14 (partis), ce sont des milliers de candidats que nous gérons ».

 »Ce matin (vendredi), nous avons fait un séminaire de renforcement de capacités appuyé par la fondation Fredriech Ebert pour gérer comme il le faut ces élections et redonner satisfaction aux partis », a-t-il noté.

Le directeur général de la RTS s’est dit ‘’prêt » à recevoir les leaders du Front Siggil Senegal ‘’aussitôt après la campagne », soulignant : ‘’cette fois-ci, ils choisiront eux-mêmes, l’heure, la date et même le lieu s’il le faut ».

 »C’est avec plaisir que je vais les rencontrer pour discuter (..) des problèmes qu’ils souhaiteront poser », a promis M. Diagne.

Ce sera, a-t-il ajouté, l’occasion de leur parler des  »concepts » qu’il entend mettre en oeuvre à la télévision nationale et qui vont, selon lui,  »renforcer le pluralisme politique au Sénégal ».

Babacar Diagne a indiqué, à ce propos, que la grille de programmes que la télévision est en train de mettre en place  »prévoit des espaces d’expression pour les partis politiques ».

 »Quand j’ai eu vent d’une visite du Front Siggil Senegal dans la presse, qui était fixée (…) lundi dernier, je m’étais préparé pour les recevoir (…) et leur donner la parole », a indiqué M. Diagne, ajoutant qu’il était prêt à leur faire visiter les locaux de la RTS.

 »Depuis un mois nous sommes en pré-campagne, ce qui fait que nous nous en tenons strictement au fonctionnement de l’Etat », a-t-il relevé, indiquant que les partis politiques actuellement  »en veilleuse (…) vont occuper tout le terrain lors de la campagne ».


À voir aussi

Projet d’assassinat de Karim : Seydou Diouf dément

Désigné par des proches de Samuel Sarr comme celui qui devait prendre la tête du …

Procès Karim, khalifa, Imam Ndao: Ismaila Madior répond à Amnesty

Le Garde des Sceaux a réagi au rapport d’Amnesty international qui doute de l’indépendance de …