Education

Baccalauréat 2015- Cinq candidats et une étudiante arrêtés pour tricherie

  • Date: 22 juillet 2015

L’affaire des trois candidates au Baccalauréat en garde-à-vue au commissariat central de Guédiawaye pour tricherie, révélée hier par nos confrères de «Libération» a connu un rebondissement. Une étudiante qui a servi d’intermédiaire dans l’envoi des Sms a été arrêtée, de même que cinq autres candidats dont trois filles de Pikine (jury 1071) et deux garçons au lycée de Golf. Pour cet établissement, il s’agit du centre Banque Islamique, jury 1079. Selon les explications du commissaire central de Guédiawaye, El Hadji Bécaye Diarra, la Police a été saisie, lundi dernier, vers 19 heures, par le président de jury du lycée de Pikine, M. Dieng. Ce dernier a expliqué aux limiers que Mlle Mbaye, candidate, faisant la série L, a été prise en train de tricher avec son téléphone portable. Elle y recevait des Sms portant sur les sujets d’histoire et de géographie. Dos au mur, accablée par les nombreux «textos» reçus dans son appareil, la candidate Mbaye a été obligée de passer aux aveux. Elle a balancé une étudiante qui a dégagé en touche, soutenant que c’est une autre personne qui lui a transmis les éléments. Cette dernière déclare qu’elle n’a été qu’intermédiaire. Elle a tenté de se tirer d’affaire.

Deux autres candidates citées ont aussi été interpellées. Dans la même journée du lundi, deux autres candidats ont été pris la main dans le sac en train de consulter leurs Sms, contenant des corrigés d’épreuves. Curieusement, ils sont dans la même école que celles qui ont été prises à Guédiawaye. Ce qui laisse penser qu’il s’agit d’une chaîne. Ces cas de tricherie posent le problème du téléphone portable dans les salles d’examen. Au lycée Limamoulaye et au collège Joseph Corréa, dès le portail, les candidats sont fouillés et aucun téléphone portable n’est accepté dans  les établissements.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15