images (1)

BALDÉ SUR LES DÉPARTS AU SEIN DE SON PARTI  « Je prends acte »

Le leader de l’Union centriste du Sénégal (Ucs), Abdoulaye Baldé, s’est prononcé enfin sur les départs de certains de militants comme Georges Mansaly un de ses adjoints à la marie de Ziguinchor. Pour lui, le phénomène n’est pas nouveau au Sénégal.

« Nous sommes un parti démocrate, il y a des dissensions dans mon parti, je prends acte. Il n’y a pas de problème, on va faire avec. Mais le phénomène n’est pas nouveau au Sénégal car il y a aussi des dissensions dans d’autres partis politiques », soutient le Maire de Ziguinchor.  Par contre, le président  Abdoulaye Baldé tient à préciser que son parti n’est pas au bord de l’implosion contrairement aux déclarations de ses détracteurs. « Le troisième adjoint au Maire, Georges Mansaly, il est toujours membre du parti, il l’a dit. Il a décidé d’aller seul. C’est un couteau à double tranchant car si jamais il perd, il risque d’être discrédit à jamais », prévient-il. Selon nos informations, l’entourage immédiat de Georges Masaly serait opposé à sa décision de voter Oui au référendum et promet de maintenir le drapeau de l’Ucs dans le quartier de Tilène et environs.

Le Maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, ne se sent pas affecter par ces départs et annonce dans la foulée l’adhésion des nouveaux militants dans ses rangs. « Mais au même moment, je vous signale que j’enregistre aussi l’adhésion des militants des autres formations politiques », a-t-il révélé.

Pour rappelle, le responsable centriste de Ziguinchor, le Dr Georges Mansaly, membre fondateur de l’Ucs, ex-Coordonnateur communal dudit parti  et 3ème  adjoint au Maire de Ziguinchor a décidé de ramer à contre courant de la décision prise par son mentor, Abdoulaye Baldé, qui a décidé de voter au prochain référendum du 20 mars. Pour ce qui est de la campagne, le président Abdoulaye Baldé a assuré que tout se passe normalement dans son fief à Ziguinchor où  il doit présider une réunion, aujourd’hui.

Ibrahima Khalil DIEME

Voir aussi

telechargement-2

FINANCEMENTS DES FEMMES DE L’ÉMERGENCE L’Assemblée nationale adoube Moustapha Diop

  La démarche charrie beaucoup de commentaires de la part de ceux qui y voient …