SPORT

Balla Gaye 2 et Modou Lo : Bombardier n’a lésé personne !

  • Date: 29 juillet 2015

 Dans la course effrénée entre Balla Gaye 2 et Modou Lo pour le statut de lutteur influent, Bombardier a été un vrai briseur de rêve et un juge sportivement parfait.  

Bombardier est le mal aimé à Guediawaye et aux Parcelles Assainies, pour avoir fait mordre la poussière à Balla Gaye 2 et Modou Lo, idoles respectives de ces deux fiefs. C’est indéniable. Le B52 a coupé de l’herbe sous les pieds du Lion de Guediawaye, en pleine bourre de ses privilèges de roi des arènes. Le lutteur Mbourois n’a pas aussi été tendre, en cueillant Xaragne Lo de son piédestal, pour le titre de roi des arènes. Cela a, tout de même, décrispé le nuage entre les deux zones qui se réjouissaient, sportivement parlant, du malheur des uns et des autres, un climat instauré par leurs stars qui se regardaient en chiens de faïences, pour un prétendu titre de lutteur influent. Au finish, chacun a eu sa dose, sa défaite ou déroute dans la quête d’une légitime ambition. Les supporters des Parcelles Assainies avaient jubilé au soir de la chute de BG2. Samba Seck, un jeune homme qui manifestait sa joie après cette chute, s’était  cogné au mur. Il s’est retrouvé avec le cou brisé. Même si aucun débordement n’a été signalé, samedi dernier, Guédiawaye s’est également réjoui du faux pas de Modou Lo. L’actuel roi des arènes a donc été un bon juge pour mettre ces supporters dans le même sac de désarroi. Comme s’il était un messie, le B52 a infligé la même correction à ces deux ennemis intimes.

Le placage, la clé du bourreau

Bombardier a trompé son monde face à Balla Gaye 2 et Modou Lo. Grand outsider, les chroniqueurs du dimanche n’avaient cautionné que l’aspect physique, pouvant permettre à l’actuel roi des arènes de tirer son épingle du jeu, face à ces deux jeunes pousses de la lutte sénégalaise. Ils ont tout faux.

Xaragne Lo, fin technicien, a réussi à envoyer le B52 chez Ardo. Mais le missile n’était pas complètement désamorcé. Il a eu le tort de vouloir s’agripper au nguimb de son adversaire, qui lui opposa son poids, avant de le plaquer a même le sol.

Face à Balla Gaye 2, c’est le bourreau qui a dirigé le combat, de bout en bout. Et au contact des corps, le Lion de Guédiawaye n’a pu contenir le plaquage du Bombardier.

Le mal est arrivé 9 ans après

Après la victoire face à Eumeu Sene, la bête noire de son ennemi intime, lors de son avant dernier combat, Modou Lo se voyait déjà dans les trônes. Ce samedi était une occasion en or pour lui de réaliser ce rêve devant Bombardier, après 9 ans de carrière couronnée par 17 victoires. Le B52 s’y est opposé. Il en a été le cas pour Balla Gaye 2 qui chipe la couronne du roi des arènes à Yekini, en 2012, avant que Bombardier ne la récupère.  Balla Baye 2 et Modou Lo se sont révélés au monde de la lutte en 2006, environ 9 ans. Comme par hasard, leur bourreau commun  leur coupe l’herbe sous les pieds à cette période faste de leur carrière.

Attention au syndrome

Tous les lutteurs qui ont perdu face au B52 ont eu du mal à se relever. Le 25 décembre 2002, Bombardier mettait fin au règne de Mohamed Ndao Tyson, roi des arènes depuis le 4 juillet 1999, après avoir détrôné Manga 2. Tyson était au sommet de son art, pour avoir dominé des ténors et fins techniciens, à l’image de Moustapha Guèye, Manga 2 …. Et il n’est jamais sorti de son long sommeil. Le 8 juin 2014, Bombardier arrêtait la montée en puissance de Balla Gaye 2. Depuis, le frangin de Sa Thiès s’enfonce dans un trou noir de désillusion. Il n’y a jamais deux sans trois…

Issiaka TOURE

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15