téléchargement (1)

Bampassy somme les enseignants  à regagner les classes sans délai

 La ministre de la Fonction publique, Viviane Laure Elisabeth Bampassy, souhaite la fin des grèves répétitives et la reprise des cours dans les écoles publiques, ’’tout de suite et maintenant’’.

Invitée de la rédaction de l’APS, ce mercredi, Mme Bampassy a fait part de son souhait de voir ’’tous les enseignants reprendre les cours, tout de suite et maintenant, dès lors qu’un cadre de dialogue est mis en place et les mesures fortes prises par le chef de l’Etat en train d’être exécutées’’. ’’Il faut qu’ils (les enseignants, Ndlr) retournent à l’école. On va leur dire comment, sur le plan financier, ces mesures vont être mises en œuvre’’, a-t-elle ajouté. ’’J’aurais pu comprendre qu’ils soient restés dans une dynamique de grève s’il n’y avait pas d’interlocuteur ou de cadre de dialogue. (…) Le fil du dialogue n’est pas rompu. Ils ont été reçus à plusieurs reprises au ministère de l’Economie, des Finances et du Plan. Ils doivent donner la chance aux enfants’’, a-t-elle insisté, en parlant encore des enseignants en grève. Selon Viviane Laure Elisabeth Bampassy, chargée également du Renouveau du service public et de la Rationalisation des effectifs, les syndicats d’enseignants seront conviés à une rencontre avec le ministère de l’Economie, des Finances et du Plan. Le gouvernement va, lors de cette réunion, leur ’’dire concrètement comment vont être mises en œuvre ces décisions’’ prises par le chef de l’Etat, concernant les enseignants en grève. ’’Je pense que cela ne doit pas empêcher les enseignants de retourner dans les classes, dès lors que les décisions sont prises. Les modalités d’exécution [des mesures annoncées] ne sont pas un argument valable pour laisser les enfants en dehors des classes », a affirmé Mme Bampassy. Selon elle, des dirigeants de syndicats d’enseignants ont rencontré récemment le directeur général des finances, qui leur a présenté ’’le cadrage macro-économique et la masse salariale’’ du ministère de l’Education nationale, pour les emmener à mettre fin aux grèves, en attendant la satisfaction de leurs revendications financières. ’’On sait qu’il y a des problèmes, mais des solutions sont en train d’être mises en œuvre. Il faut savoir raison garder et donner la chance à l’école et aux enfants, qui restent des jours sans aller en classe’’, a plaidé la ministre de la Fonction publique. ’’Si on reste dans cette (…) crise du système scolaire, à l’arrivée, on aura des ressources humaines de piètre qualité. Et cela va plomber le développement de notre pays. Il y va de notre responsabilité à tous’’, a averti Viviane Laure Elisabeth Bampassy. ’’Maintenant, il faut savoir que le gouvernement ne va pas (…) attendre indéfiniment’’ que les enseignants reprennent les cours, a-t-elle souligné, assurant, sans précision, que ’’des mesures vont être prises’’.

Voir aussi

16d3aa9e6bd1f41e072b936839326b86aae22e2b

ÉTUDES A L’ÉTRANGER Attention danger !

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MESR), Mary Teuw Niane, a demandé …