images

BANLIEUE Encore deux gamins sauvagement écrasés par des voitures

 

Les accidents de la route se multiplient de plus en plus dans la banlieue. Deux gamins qui ont été fauchés par des voitures, l’un au niveau de la route de Boune et l’autre fait à Guédiawaye, au rond-point Serigne Assane.

Ces faits se sont déroulés en espace de deux jours. Au virage de Serigne Assane à Guédiawaye, un camion qui faisait une marche arrière, a fauché un gamin âgé entre 5 et 7 ans. Selon les témoins, « la victime était avec sa maman mendiante. Cette dernière est entrée dans une boutique, laissant son fils aux abords de la route. C’est ainsi que le chauffeur du camion, qui n’a pas vu l’enfant, a malencontreusement roulé sur le gamin qui a perdu la vie sur le coup. Les passants, les bonnes volontés et autres badauds, ont alerté les sapeurs pompiers qui ont évacué le corps de la victime, après l’arrivée de la police qui ne pouvait que de constater les faits. Le chauffeur a été arrêté et mis en garde à vue pour des besoins de l’enquête, nous dit-on.

A Boune également, c‘est un car de transport « Ndiaga Ndiaye » qui a heurté un gamin de 5 ans qui est mort sur le coup, car le chauffeur roulait à vive allure, nous expliquent les personnes trouvées sur place. D’après les parents de la victime, face à la presse : « ce n’est pas la première fois que des faits du genre se produisent au niveau de cette zone. Les voitures, roulent à vive allure, sans penser aux risques de faucher des personnes qui traversent les routes. Nous remettons cette affaire être les mains de Dieu, mais il faut que les autorités prennent des mesures à l’encontre des chauffeurs qui conduisent des voitures avec de impolitesse ». Le corps de l’enfant a été acheminé à la morgue par les sapeurs pompiers. Les parents attendent l’autorisation des autorités pour l’inhumation de leur fils.

Des faits qui témoins des nombreux cas d’accidents qui se produisent au niveau des routes de la banlieue. Selon les personnes interrogées, « la majeure partie des faits sont liées à l’indiscipline des chauffeurs ». D’autres portent ce mal à la mauvaise qualité des routes. Quoi qu’il en soit, les autorités doivent prendre des mesures pour limiter ces cas d’accidents qui sont à l’origine de pertes de vies

Sada Mbodj

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Mort d’Ousmane Sow, le sculpteur de l’esprit et de la matière

Rfi.fr- Le sculpteur Ousmane Sow, surnommé « l’Auguste Rodin du Sénégal », est mort ce …

One comment

  1. La place des enfants n’est pas dans la rue!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *