Accueil / FAITS DIVERS / Banlieue- Un tailleur échappe à un enlèvement
image d'illustration

Banlieue- Un tailleur échappe à un enlèvement

Les kidnappeurs ne s’intéressent pas seulement aux mômes et aux adolescents, Mamadou Kadia, tailleur de son état, a échappé hier de justesse à un enlèvement.

Mamadou Kadia habite au quartier Abdoul Diallo, à Yeumbeul route de Boune Afia. Il a réussi à échapper à un kidnapping grâce à sa ténacité. Selon lui, ses bourreaux l’ont trouvé dans son atelier de couture sis à Poste Thiaroye. Ils étaient au nombre de trois (3) lorsqu’ils sont descendus d’un véhicule de type 4×4. Ils ont fait une commande de blouses et, étant d’accord avec le jeune homme à l’issu du marchandage, à soixante-quinze mille Francs Cfa (75.000), ils ont dit qu’ils allaient remettre à Mamadou l’argent qui se trouve au niveau de l’entreprise où ils travaillent. Mais ce n’était qu’un mensonge. Mamadou a accepté d’embarquer avec eux et, une fois dans la voiture, il a trouvé trois autres individus dedans ». Arrivés à Pikine, précisément au marché Zinc, les kidnappeurs lui ont demandé de se soumettre à tous les actes qu’ils lui demanderaient de faire. Ils ont sorti des couteaux, des machettes, des gourdins et des fusils artisanaux et l’ont menacé. Ils l’ont même poignardé au niveau de la cuisse droite, aux mains et au bas ventre. Après plusieurs heures d’échange de coups de poing entre le jeune Peulh et les malfrats, ces derniers ont réalisé que leur cible n’était un homme facile à abattre ou facile à dominer. La voiture 4×4 termine sa course à Diamagueune Sicap Mbao où ils ont fait descendre l’apprenti tailleur qu’ils jettent à terre, et ont pris la poudre d’escampette. La victime avait cependant réussi à photographier les malfaiteurs qui lui ont pris son appareil cellulaire et tout ce qu’il avait dans ses poches. Complètement déboussolé, Mamadou Kadia rentre à pieds chez lui et raconte à ses parents et ses à patrons sa mésaventure. Après avoir reçu des soins, il est allé à la police porter plainte contre X. Il a fait une déclaration et a dit qu’il pourrait reconnaître ses agresseurs si toutefois il les croise. Une affaire qui anime les débats et qui témoigne bel et bien qu’il existe des individus mal intentionnés qui sillonnent la banlieue pour enlever des personnes innocentes. On ne sait dans quel but.

Sada Mbodj

À voir aussi

Un « colonel » de l’armée sénégalaise tombe

Les hommes du commissaire de police de Yeumbeul, Ibrahima Diouf, ont démasqué, puis mis aux …

Yeumbeul: Un boulanger surpris avec une brebis dans un bâtiment

Le quartier Diogoye Sène de Yeumbeul Bène Baraque est secoué par une affaire de zoophilie. …