Accueil / ECONOMIE / Banque mondiale: Le président Jim Yong Kim démissionne 

Banque mondiale: Le président Jim Yong Kim démissionne 

La démission de Jim Yong Kim de la présidence du groupe de la Banque mondiale sera effective le 1er février prochain, a-t-on appris ce lundi 7 janvier 2019.

 Le président du groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, a annoncé sa démission, quatre ans avant la fin de son second mandat,  c’est-à-dire en 2022. Elle sera effective le 1er février. Il sera remplacé dans l’intérim par Kristalina Georgieva, Directrice générale de la Banque mondiale. D’après une source, Kim rejoindra une société et se focalisera sur les investissements dans les infrastructures dans les pays en développement. Jim Yong Kim, né à Séoul en Corée du Sud le  8 décembre 1959, est un médecin américain d’origine coréenne. Désigné par Barack Obama le 23 mars 2012, il est élu à la présidence de la Banque mondiale le 16 avril 2012, poste qu’il a investi le 1er juillet. C’est le premier président de la Banque mondiale à n’être ni un économiste ni un diplomate. Interrogé dans la presse sur le sujet, il a déclaré : « la mission de la Banque mondiale est beaucoup trop complexe pour être assumée par une seule discipline ». Sa famille emménage alors qu’il a 5 ans à Muscatine aux États-Unis. Il a étudié la médecine et l’anthropologie. Kim a rédigé une thèse de doctorat sur le rôle de l’industrie pharmaceutique dans le développement de la Corée. il a obtenu de multiples distinctions pour l’ensemble de son action, dont le prix MacArthur (« prix des génies ») en 2003, et a figuré au palmarès des « 25 meilleurs leaders » en Amérique du magazine US News & World Report pour 2005, ainsi que sur la liste des « 100 personnes les plus influentes du monde » établie par le magazine TIME en 2006. En 2013, il a reçu le Prix Prince Mahidol décerné par la famille royale thaïlandaise pour ses contributions dans le domaine de la santé publique. En 2009, il devient le dix-septième président du Dartmouth College, une université de l’Ivy League. À la tête du Dartmouth College, M. Kim s’est forgé une solide réputation en parvenant à redresser une situation financière qui était déficitaire, sans pour autant amputer les programmes d’enseignement. Doté d’un budget de 700 millions de dollars et de 3 300 employés (personnel enseignant et non enseignant compris), Dartmouth est une université à part entière qui dispense des enseignements de culture générale et de sciences de premier cycle et de deuxième cycle (19 programmes sont offerts), et qui englobe également des écoles de médecine, d’ingénierie et d’administration des entreprises. À la tête du Département VIH/SIDA de l’OMS, l’ex-président du groupe de la Banque mondiale a dirigé l’Initiative « 3 par 5 », premier effort d’envergure mondiale destiné à faire en sorte que 3 millions de nouveaux malades dans les pays en développement aient accès à un traitement antirétroviral à l’horizon 2005. Lancé en septembre 2003, cet ambitieux programme a fini par atteindre cet objectif en 2007.

 

Zachari BADJI

À voir aussi

Macky à Abidjan: Les détails sur une visite économique

Le Président de la République effectue une visite d’Etat en Côte d’Ivoire du 20 au …

Fonction publique: Plaidoyer pour le financement du PAMA

Pour tirer le bilan de la revue annuelle conjointe 2019, la crème dudit ministère s’est …