telechargement-8

Bara Diouf : et un Kaicédrat s’affaissa !

Bara Diouf n’est plus. Mais il laisse un souvenir inébranlable grâce à une pratique journalistique de précurseur qui fut d’une sagesse raffinée et à une plume alerte qu’il trempait dans l’encre analgésique de l’éloquente pertinence des pionniers de la bonne parole.

Son inspiration, surtout du temps de Senghor, confiait-il, lui venait souvent la nuit, peut-être quand se « décline la lune lasse vers son lit de mer étale », à « l’heure des étoiles et de la nuit qui songe ». Et alors ses éditoriaux devenaient une verve inouïe qui mettait  le cœur du lecteur en fête ou en émotion.

Plus qu’un monument, Bara Diouf fut un édifice gigantesque du haut duquel parlait le génie sénégalais. Il savait relier sans rien confondre et séparer  sans jamais distinguer en unissant en diphtongue les contradictions pour les transformer en consentement.

Il avait fait, en son temps, du Quotidien national Le Soleil, une enceinte majestueuse qui répandait à flot les saintes éloquences de la justesse et de la pertinence. Il ne savait pas seulement écrire, il savait surtout admirablement cogiter pour conquérir les sains esprits.

Par des idées d’avant-garde, il rendait célèbre son nom, dans les espaces de cogitation où se faisaient entendre des hymnes à la République.

Il ne connaissait pas la démesure, son épopée journalistique n’ayant été qu’une juste parole teintée de retenue et de recul. En virtuose, il a accompagné les premiers pas de la République du Sénégal, une République devenue aujourd’hui le produit accumulé de sacrifices auxquels il a apporté sa part.

Bara Diouf s’est éteint et sa dimension historique fait de lui un Kaicédrat aux racines clouées dans le sol ferme du Sénégal, mais un Kaicédrat qui s’affaisse tristement en apothéose d’une vie professionnelle bien remplie !

Le Quotidien Rewmi, attristé, salue son œuvre, compatit à la douleur de sa famille et de toute la presse sénégalaise et souhaite que son âme extatique se pâme au cœur du Saint- Eden !

Domou rewmi

Voir aussi

telechargement-1

AFFAIRE DES APPARTEMENTS DE PARIS La justice française tranche en faveur de Karim et Bibo

L’Etat du Sénégal a été débouté, hier, par la 32ème chambre du tribunal de grande …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *