Accueil / ACTUALITES / Bara Gaye, maire de Yeumbeul-Sud : « J’ai pitié du Premier ministre, il est anxieux, stressé,… »

Bara Gaye, maire de Yeumbeul-Sud : « J’ai pitié du Premier ministre, il est anxieux, stressé,… »

Le maire libéral de la Commune de Yeumbeul-Sud, Bara Gaye, était l’invité de l’émission Grand Oral de ce samedi 27 juin 2015 sur Rewmi FM. Interrogé par Fanta Counta Thiam et Fatou Thiam Ngom, il a abordé diverses questions de l’actualité politique nationale.

Le membre du Comité directeur du Parti démocratique sénégalais (PDS) est largement revenu sur les informations véhiculées par lui-même et certains membres de l’opposition faisant état de fraudes dans la confection des cartes nationales d’identité et des cartes d’électeurs dans certaines localités de la banlieue dakaroise. Il a également parlé de la grande coalition en gestation, « constituée essentiellement de partis d’obédience libérale et qui fera tomber Macky Sall en 2017».

Le maire de la commune de Yeumbeul-Sud en a aussi profité pour répondre à ses détracteurs qui ne demandent rien d’autre que son départ de la mairie, en se glorifiant d’un bilan plus que satisfaisant, en termes de réalisations pour le bien-être de ses administrés. A l’en croire, il réalisé beaucoup de choses en moins d’un an depuis l’entrée en vigueur de l’acte 3 de la décentralisation.

La candidature de Karim Wade et la fronde menée par Modou Diagne Fada au sein du PDS n’ont pas été occultées au cours de cet entretien.

Enfin, donnant son point de vue sur la dernière prestation du Premier ministre, Mouhammad Boun Abdallah Dionne devant la représentation nationale, pour répondre aux questions relatives au dernier rapport de l’Inspection générale d’Etat (IGE) et aux démolitions des maisons sur la zone de l’aéroport, l’élu libéral d’affirmer que « c’est un show », avant de poursuivre : « il suffit de regarder Boun Abdallah pour avoir pitié de ce gars-là (…) il commence à se métamorphoser d’une manière extraordinaire parce qu’il est anxieux, stressé ; ce sont des gens qui ne savent même pas où ils doivent aller parce que le responsable qui est chargé de définir, lui-même, la politique de la Nation ne sait pas où il doit aller. Donc, en suivant le Premier ministre faire son show à l’Assemblée nationale, je n’ai pas eu honte parce que ce n’était pas la première fois mais, j’ai beaucoup rigolé parce qu’on dirait que nous étions au Grand Théâtre mais, de toute façon, ce qui nous sépare des élections n’est pas loin, il ne nous reste que deux ans, Macky Sall va quitter et on va remettre le pays sur les rails ».

REWMI.COM/AW

À voir aussi

Me Sidiki Kaba parle sur le cas Assane Diouf

Le ministre de la justice s’est prononcé sur le cas Assane Diouf. L’insulteur du President …

Mandina Mancagne : Le jour où 23 Diambars ont été tués

Mardi 19 août 1997. Une date maudite pour l’armée sénégalaise. Vingt-trois Diambars, des éléments des …