Accueil / FAITS DIVERS / Bara violente son ex copine, détruit ses appareils électroménagers et prend 2 mois ferme

Bara violente son ex copine, détruit ses appareils électroménagers et prend 2 mois ferme

Violence et voie de fait, destruction de biens appartenant à autrui, tels sont les délits pour lesquels Bara Mbaye a comparu, hier, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Il a été reconnu coupable avant d’être condamné à 2 mois de prison ferme. Il doit également verser 820 mille francs aux plaignants à titre de dommages et intérêts.

2 mois de prison ferme, c’est la peine prononcée, hier, par le président du tribunal des flagrants délits contre le jeune Bara Mbaye. Il a été attrait à la barre de ladite juridiction par son ex copine et le taximan Th. Diop, pour les délits de violence, voie de fait et destruction des biens appartenant à autrui. Les débats d’audience ont permis de comprendre que le mis en cause, ivre, s’était permis de battre son ex petite amie avant de casser ses appareils électroménagers. La plaignante a confié au juge que « la nuit des faits, on s’était rencontré dans un bar-restaurant sis à Liberté 6. C’est dans ces circonstances qu’il m’a invitée dans une boîte de nuit située au Point E. Mais à la fin de la soirée, lorsque j’ai voulu rentrer, Bara a confisqué mon sac ». Et la fille d’ajouter : « c’est ainsi que je l’avais poursuivi tout en lui réclamant mon sac, en vain. Une fois dans le taxi de Th. Diop, il s’est mis à me donner de violents coups. Arrivés au niveau du pont de la Foire, trois garçons qui étaient à bord d’un 4×4 sont venus à ma rescousse. Dès que je suis partie avec ces derniers, il a fait un crochet dans mon appartement. Sur place, il a volé mes 150 mille francs et cassé mon téléviseur et d’autres appareils ». En contrepartie, la dame a réclamé la somme de 750 mille francs à titre de dommages et intérêts. Quant au taximan Th. Diop, il a déclaré devant le prétoire que le prévenu avait aussi cassé son pare-brise au moment où il le conduisait dans l’appartement de son ex.

Interrogé à son tour par le juge, Bara Mbaye a reconnu partiellement les fait, reconnu la destruction de biens appartenant à autrui en rejetant la violence et voie de fait. « Je dois préciser que je n’ai ni levé ma main sur mon ex petite amie, ni cassé le pare-brise du taximan. La preuve, j’étais plongé dans un profond sommeil dans le taxi, une fois en direction de l’appartement de la dame. Elle dit également que j’ai volé son argent, mais sachez que ce sont les trois garçons avec qui elle est partie, qui ont volé mon portable et mon argent. Sous le coup de la colère, je me suis rendu dans son appartement et j’ai cassé ses appareils électroménagers », a déclaré le mis en cause. Invité à faire son réquisitoire dans cette affaire, le maître des poursuites a requis l’application de la loi. Pour sa part, la défense a plaidé coupable pour les chefs de violence et voie de fait et de destruction de biens appartenant à autrui. Cependant, la robe noire a, comme son client,  nié le délit de vol. « Mon client a agi sous le coup de l’alcool. C’est la raison pour laquelle je vous demande de lui faire une application bienveillante de la loi et de minorer la somme réclamée par la demoiselle Diop », a demandé l’avocat de la défense. En rendant sa décision, le président du tribunal des flagrants délits de Dakar a condamné le prévenu à deux mois d’emprisonnement ferme pour violence et voie de fait et destruction de biens appartenant à autrui. Il doit également allouer les sommes de 750 mille et de 70 mille francs respectivement à A. Diop et à Th. Diop à titre de réparation.

Cheikh Moussa SARR

 

À voir aussi

Kawtef: Un homme viole sa propre mère et son ex belle-mère…

David Shekari, 32 ans, aurait avoué avoir violé sa propre mère et son ex belle-mère, …

Dahra: Un Modou-Modou arrêté en possession de  faux billets

Un Modou-Modou du nom de Malick Seck avait pris en location un véhicule de marque …