Accueil / SOCIETE / Bargny : le maire appelle à des solutions durables face à l’avancée de la mer

Bargny : le maire appelle à des solutions durables face à l’avancée de la mer

Abou Seck, le maire de la commune de Bargny, a appelé lundi à des solutions durables face à l’avancée de la mer, soutenant que le règlement des urgences ne fait que replonger les populations dans les ‘‘mêmes drames’’.

 ’’C’est vrai qu’il y a des urgences à régler, mais il faut qu’on revienne à de vraies solutions, parce que chaque année on vit les mêmes drames (…)’’, a déclaré Abou Seck.

La houle a causé le week-end dernier des dégâts matériels importants à Bargny et dans d’autres localités du littoral dans le département de Rufisque.

A en croire Ndiol Diop, un habitant de Bargny, ‘‘depuis deux jours les pécheurs ne sont pas partis en mer. Les pirogues chavirent ou sont écrasées par les vagues’’.

A Bargny Nguedj, les victimes ont trouvé refuge chez les parents.

Pour le maire Abou Seck, la ‘‘vraie solution’’ pour mettre un terme à l’avancée de la mer et ses conséquences ‘‘réside dans le relogement des populations d’une part et la création d’une digue de protection, pour diminuer l’impact de l’avancée de la mer d’autre part’’.

’’Nous vivons chaque année les mêmes drames. Nous allons traiter l’urgence, mais il faut que nous nous lancions dans la recherche de vraies solutions. Je crois que l’Etat est disposé à y accompagner les collectivités locales. Il faut des programmes de relogement genre plan Jaxaay’’, a soutenu l’édile de Bargny.

Il est aussi revenu sur les dispositions prises par la mairie pour assister les victimes de la houle qui ont, entre autres, perdu leur habitat, leurs pirogues.

’’Notre devoir, c’était avec le préfet, de venir sur place avec l’ensemble des services du département de Rufisque pour s’enquérir de la situation. Nous pensons d’abord aux familles. Je signale qu’il n’y a pas eu de morts. En revanche, il y a des dégâts matériels très importants’’, a-t-il expliqué.

’’Depuis ce matin (lundi matin), nous sommes à la tâche. Nous sommes venus pour travailler et non pour visiter, puisqu’il fallait s’imprégner de la situation de façon effective. Et il y a de ce point de vue beaucoup de volets dont le secours et l’assistance aux victimes. Nos équipes aident les populations à aller se reloger ailleurs’’, a-t-il ajouté.

Share This:

À voir aussi

GOUVERNANCE AU CREDIT MUTUEL DU SENEGAL Les travailleurs décrètent la fin de l’administration provisoire 

Le Syndicat national des Travailleurs du Crédit mutuel du Sénégal, sous l’égide de la Confédération …