Accueil / ECONOMIE / Barroso et l’UA rappellent les 27 à leurs promesses

Barroso et l’UA rappellent les 27 à leurs promesses

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, et le président en exercice de l’Union africaine (UA), John Kufuor, président du Ghana, ont rappelé jeudi les 27 pays de l’Union européenne (UE) à leurs promesses d’augmenter leur aide au développement.

Source : Jeune Afrique
A deux semaines du sommet du G8 qui se penchera sur les questions de développement, M. Barroso a appelé « l’Europe à tenir ses promesses en matière d’aide aux plus pauvres » dans un courrier adressé à la chancelière allemande Angela Merkel, qui assure la présidence de l’UE et du G8, et aux 26 autres dirigeants européens.

Avec 48 milliards d’euros, soit quelque 100 euros par habitant, les 27 ont collectivement dépassé en 2006 l’objectif de consacrer 0,39% de leur PIB à l’aide au développement, avec 0,42%.

Mais « il reste toutefois encore du chemin à parcourir (…) Tous les pays n’ont pas respecté leurs engagements individuels », a souligné M. Barroso..

Selon les chiffres officiels, la Grèce, l’Italie et le Portugal étaient les plus à la traîne en 2006, avec respectivement 0,16%, 0,20% et 0,21% de leur PIB.

« Certains ont tenu (leurs engagements) essentiellement en annulant la dette des pays en développement », à laquelle « on ne peut recourir qu’une fois », a également regretté M. Barroso.

Environ 25% de l’aide en 2006 étaient des annulations de dette.

« L’UE doit montrer clairement, sans ambiguïté, en termes pratiques, qu’elle tiendra les promesses faites à l’Afrique », a de son côté déclaré John Kufuor lors d’une conférence de presse avec M. Barroso à Bruxelles.

Pour que l’Afrique, à qui l’UE a promis 50% de son aide au développement, ne soit plus « la cendrillon des continents de la planète », a-t-il ajouté.

« L’Afrique ne demande pas seulement de l’aide, l’Afrique demande un partenariat », a-t-il souligné, à la veille d’une réunion de représentants de l’UE et des pays ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) sur la négociation d’accords de partenariat économique.

Même si l’aide est « nécessaire de façon temporaire », ce dont ce continent « a le plus besoin est de partenariat, d’investissements qui ajouteront de la valeur aux matières premières, pour que l’Afrique entre dans le village mondial », a souligné le président ghanéen.

« Nous ne voulons pas être les mendiants (…), nous voulons un respect mutuel et des bénéfices mutuels entre nous et nos partenaires », a-t-il encore déclaré.

Les accords de partenariat économique, auxquels M. Kufuor n’a pas fait directement référence, visent notamment à moderniser les économies ACP encore souvent basées sur l’exportation d’un seul produit.


À voir aussi

Ministère de l’Economie: Vers  une Union des mutuelles pour ses agents

L’Assemblée générale constitutive de l’Union des Mutuelles du Ministère de l’Economie, des Finances et du …

Pme: Les banques invitées à soutenir le secteur

L’association internationale « Financement participatif Afrique & Méditerranée-FAM » a tenu la seconde édition du Forum …