POLITIQUE

Barthélémy Dias, membre du bureau politique du Parti socialiste : « TANOR NE DOIT PAS PORTER PLAINTE CONTRE DES SOCIALISTES POUR LES BEAUX YEUX DU PRÉSIDENT SALL »

  • Date: 18 juin 2016

Les divergences au sein du parti socialiste ont resurgi, hier, au Tribunal, car des militants de ce parti ont été convoqués à la brigade des affaires générales de la Dic prés la cave pour interrogations suite à la plainte déposée par Ousmane Tanor Dieng. Venu soutenir les socialistes arrêtés, le maire de sacré coeur-Mermoz, Barthélemy Dias, a indiqué que Tanor Dieng ne doit pas porter plainte contre des socialistes, pour les beaux yeux du président Macky Sall.

« Je demande au secrétaire général de notre parti de retirer sa plainte, parce que des socialistes n’ont pas le droit de porter plainte contre des socialistes, seulement pour les beaux yeux du Président Macky Sall », a indiqué Barthélemy Dias, venu soutenir des militants socialistes qui devaient faire face aux limiers de la Brigade des affaires générales située non loin de la cave du tribunal de Dakar, suite aux violences qui avaient émaillé le bureau politique du Ps avant le référendum.

Habillés en vert blanc, couleurs de leur formation politique, les socialistes sont venus nombreux témoigner leur soutien à leurs camarades à la suite de la plainte déposée par le secrétaire général du Ps, Ousmane Tanor Dieng. Trouvé sur les lieux, Barthélemy Dias, venu s’enquérir de la situation, affirme que les jeunes qui ont été interrogés par les juges ne sont pas des nervis.

« J’ai été responsable des jeunes socialistes, donc je suis bien placé pour savoir qui est socialiste ou non. Ceux qui sont devant le juge ne sont pas des nervis, mais plutôt des socialistes qui détiennent des cartes de membre du Ps. Des nervis ne peuvent pas détenir des cartes de membre du Ps. Je lance un appel pour l’unité et la cohésion au sein de notre parti. Tous les membres du Ps ont intérêt à travailler ensemble dans l’unité et dans la cohésion. Sans cela, nous ne pouvons pas atteindre notre objectif qui est la conquête du pouvoir », explique-t-il avant de déplorer ce qui s’est passé à la Maison du Parti socialiste.

Considérant qu’aucune personne n’a été blessée et qu’il n’y a pas eu de perte en vie humaine, le maire de Sacré Cœur ne voit pas ce que le Tribunal vient faire dans cette affaire. « Ce n’est ni la première fois, ni la dernière fois qu’on s’insultera entre nous. On est en démocratie, ceci est une réalité et un slogan au sein de notre parti. Un climat d’apaisement doit se faire au sein du parti. Car, toute autre dynamique consisterait à affaiblir le Ps », déclare l’ancien responsable des jeunesses socialistes.

Poursuivant, Barthélémy Dias trouve que la plainte ne favorise pas l’esprit d’apaisement au sein de leur parti. Car, selon lui, « la politique n’est rien d’autre que des échanges d’idées et, malheureusement, il y a eu un manque de concertation et de dialogue. Les responsabilités sont partagées, car notre parti est un patrimoine national, un legs, un héritage ».

« Cette affaire ne concerne pas la justice, car elle est politico Ps-Ps »  « Aujourd’hui, quand vous dirigez, il faut accepter d’être critiqué et cela fait partie de la démocratie interne. L’homme que je connais, Ousmane Tanor Dieng, n’est pas un homme de conflit. Je lui lance un appel à retirer sa plainte, car lorsqu’on est père de famille, on doit être à l’écoute et savoir pardonner.

Ces jeunes sont de la Médina, de Grand Yoff et autre, ils n’ont fait qu’exprimer leur frustration. Je lance un appel à la justice pour lui dire que cette affaire est politico Ps-Ps. Il y a des militants de l’Apr qui critiquent Macky Sall, mais il ne sont pas traduits en justice par le Président ».

L’As

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15