Confidences

Bécaye Mbaye, chroniqueur de lutte «il faut qu’eumeu Sène arrête ses faux prétextes»

  • Date: 24 juin 2015

Présentateur vedette de l’émission de lutte Bantamba sur la 2stv, Bécaye Mbaye est un observateur averti de l’arène. Dans cet entretien, celui que certains surnomment «BEC» pense que les affinités entre certains lutteurs ne se comprennent point. Selon toujours le présentateur, il est temps que l’arène opte pour la vidéo pour éviter les chutes litigieuses. Entretien

Comment vivez-vous cette saison de lutte qui tire à sa fin ?

C’est une belle saison. Tout le monde pensait que l’arène allait vivre sa pire saison. Mais les amateurs se sont régalés de belles affiches. C’est vrai qu’il y a eu des lutteurs qui ont enregistré une saison blanche mais, dans l’ensemble, c’est une belle saison. Grâce à Matar Bâ, ministre des Sports, le stade demba diop est resté ouvert à la lutte. Je suis aussi content pour la lutte simple. Grâce au ministre, l’édition du drapeau du chef de l’État a eu lieu à Fatick. Je suis d’avis avec vous de Sunu Lamb. On doit aller à la vidéo pour éviter certaines chutes litigieuses. L’arbitre du combat Siteu / Zarco a déclaré qu’il a sifflé avant. Mais il ne devait pas. L’action de Zarco avait débuté dans l’enceinte.

Donc, vous pensez que Zarco a battu Siteu ? 

Bien sûr. Si on suit le règlement. L’arbitre a sifflé ; raison pour laquelle il y a pas eu de chute. Zarco devait être vainqueur si l’arbitre n’avait pas sifflé. L’arbitre a sifflé mais il ne devait pas le faire. Il devait laisser l’action continuer. Pourtant, c’est de la même manière que Siteu a battu Zarco et l’arbitre n’a pas sifflé.

Certains observateurs pensent que l’arbitre n’a pas voulu donner la victoire à Zarco à cause des nombreux supporters de Siteu. Partagez-vous cet avis ?

Certains le disent mais il faut que les arbitres prennent leurs responsabilités. Un arbitre ne doit pas se baser sur les supporters pour donner son verdict. Et ce n’est pas la première fois que ça arrive. Il y a le verdict du combat Tapha Guèye 2 / Bathie Séras. Tapha Guèye 2 avait battu Bathie Séras mais l’arbitre ne lui avait pas donné la victoire. Il y a aussi Baye Mandione / Modou Lô. Je ne sais pas s’il y a eu quatre appuis ou non. Si c’est le cas, Baye Mandione a bien battu Modou Lô. Franchement, je n’ai pas vu les quatre appuis de Modou Lô.

Vous êtes alors pour la vidéo ?

À 100%. Cela va éviter les nombreuses contestations. En plus, il y a l’écran géant et la télévision qui fait le direct de l’événement. Les arbitres peuvent se rapprocher du plateau télé pour demander à voir les images. Pourtant, lors des tournois de la CEdEAO, s’il y a litige, les arbitres se dirigent souvent vers le plateau pour vérifier. Pourquoi pas dans la lutte avec frappe ? Il suffit simplement de l’introduire dans le règlement et le tour est joué. Vous pensez que si le CNG donne la victoire à Zarco, Siteu va lui remettre le drapeau ? Jamais, il ne le fera pas.

Quel commentaire faitesvous de la seconde victoire d’Eumeu Sène sur Balla Gaye 2 ? 

C’était un bon duel. Balla Gaye 2, Yékini doivent comprendre qu’ils ne peuvent pas battre tout le monde. Ils ont fait un parcours exceptionnel mais, dans la vie, il y a toujours des surprises. Aucun lutteur n’est resté invaincu jusqu’à la fin de sa carrière. De Falang à double Less, Robert, personne n’a réussi cet exploit. Ce que Balla Gaye 2 a réussi, plus personne ne pourra le faire, du moins à l’heure actuelle. Il a battu Modou Lô (21 mars 2010), Balla Bèye 2 (1er août 2010), Tyson (31 juillet 2011), Yékini (22 avril 2012), Tapha Tine (2 juin 2013). Il faut être Balla Gaye 2 pour le faire. Eumeu Sène, j’ai toujours dit qu’il est un dollar. Après son revers contre Modou Lô, il s’est redressé devant Balla Gaye 2. Il fait partie des meilleurs de l’arène.

Êtes-vous pour une 3ème confrontation entre Eumeu Sène et Balla Gaye 2 ? 

Pourquoi pas ? Il faut qu’Eumeu Sène arrête ces histoires de diolas. Et puis, depuis quand Eumeu Sène est diola ? Il ne faut pas que ces affaires gâchent l’arène. Il dit que certaines personnes de la Casamance lui ont conseillé de ne plus lutter contre Balla Gaye 2. Je ne crois pas à cela. Pourquoi attendre maintenant pour le dire. Je suis pour une 3ème confrontation entre Balla Gaye 2 et Eumeu Sène et un autre combat entre Balla Gaye 2 et Yékini. C’est cela la logique.

Comment voyez-vous les affinités entre lutteurs ?

Ça ne tient pas la route. Yékini, Modou Lô et Tapha Tine n’ont aucun lien de parenté. Il faut arrêter. Yékini / Modou Lô est un bon duel, Tapha Tine / Yékini aussi. C’est un effet de mode qui va tuer la lutte. Eumeu Sène et Gris Bordeaux font la même chose parce qu’ils habitent tous deux à Mbao. Mais c’est du n’importe quoi. Eumeu Sène est fils de griot, Gris Bordeaux est Sérère. Entre nous, quel est leur lien de parenté ? Il faut arrêter cette mascarade. Ce groupe de lutteurs à savoir Gris Bordeaux, Eumeu Sène, Yékini, Tyson sont en fin de carrière. Ils leur restent moins de trois saisons dans l’arène. Balla Gaye 2 n’a pas ce problème. Il a lutté contre Tyson qui est pourtant son idole et ami. Aujourd’hui, le combat qui s’impose pour Balla Gaye 2, c’est contre Gris Bordeaux.

Quel est le potentiel adversaire de Yékini?

Yékini peut lutter contre tout le monde. Mais cela risque d’être difficile pour lui car il est certes un ancien mais il a le corps d’un jeune lutteur. Il se maintient. Il n’a pas l’âge qu’on lui donne, vu son bon état de forme. Sa dernière sortie à demba diop lors du combat Tyson / Gris Bordeaux a fait reculer beaucoup de jeunes lutteurs. Il sera craint davantage. Il est en pleine forme. Ses potentiels adversaires vont se méfier de lui. Aussi, ses relations avec certains lutteurs ont réduit son cercle d’adversaires. Yékini pouvait lutter contre Modou Lô, Tapha Tine mais ce n’est plus possible. Et c’est dommage. Yékini ne peut pas rester là à attendre Bombardier, Gris Bordeaux, Eumeu Sène ou encore Balla Gaye 2. S’il veut lutter, il doit accepter de prendre les jeunes.

Depuis quelques saisons, beaucoup de promoteurs ont quitté la 2stv pour d’autres chaînes de télé. Quelle analyse en faitesvous ?

Aucune. Ils suivent leurs intérêts. Si certains promoteurs pensent que la 2stv ne leur offre plus des avantages, ils ont le droit d’aller voir ailleurs. C’est cela la vie. Je ne les blâme pas. dans le futur, ils peuvent revenir. Je crois bien que la 2stv va discuter avec eux. Ce que la 2stv fait en matière de promotion et de reportage de combats de lutte est unique. Au Sénégal, la 2stv est la meilleure. Ils sont partis mais leur coeur reste lié à la 2stv. À mon arrivée à la télévision, je me suis battu pour faire venir les promoteurs. Maintenant, pour le reste, ce n’est pas de mon ressort. C’est entre les responsables de la télé et les promoteurs.

Êtes-vous en phase avec les tests antidopage dans l’arène ?

C’est bien. Il y a de ces lutteurs qui me font rire. Ils passent de 50 à 100 kilos d’une saison à une autre. des fois, je me demande si je suis en face du même lutteur. Le CNG veut prévenir des morts subites dans l’arène. La bande à Alioune Sarr n’est pas folle. Presque tous les membres du CNG sont des médecins et des professeurs en médecine. Personne ne peut les duper. Le CNG veut les sauver. Tout le monde est d’accord pour les tests antidopage. Sa Thiès n’a rien compris quand il dit que les tests antidopage ne font pas partie du contrat. Cette saison, la plupart des lutteurs qui ont enregistré un revers prenaient des anabolisants. Ils ont arrêté par la suite.

Qui par exemple ?

Je ne citerai pas de nom.

Que pensez-vous de Matar Bâ, actuel ministre des Sports ?

C’est un rassembleur. Dès son arrivée à la tête du ministère, il a fédéré tout le monde. C’est un homme qui a le sens de l’écoute, un ministre très disponible. Je lui ai dédié une journée non pas pour de l’argent mais pour magnifier l’homme. Je l’ai beaucoup étudié lors des derniers championnats d’Afrique de football en Guinée équatoriale. Il a un caractère de kilifeu. Il a sauvé la lutte cette saison en autorisant l’organisation des combats de lutte dans les stades.

Êtes-vous optimiste pour la construction d’une arène ?

Je ne crois pas à la construction de cette arène. À chaque fois, on nous annonce que l’arène nationale sera bientôt construite. Bientôt avec Abdou diouf, bientôt avec Abdoulaye Wade, bientôt avec Macky Sall… En plus de ne pas croire à la construction de cette arène nationale, je ne suis pas pour sa construction à Pikine. Si l’arène est construite à Pikine, un lutteur victorieux ne sortira pas indemne du stade. La place de l’arène nationale n’est pas à Pikine. On peut construire l’arène à la Médina, à Grand dakar… Les vrais amateurs de lutte sont les Baol- Baol ; ceux-là qui vivent aux alentours du stade Iba Mar diop et à Sandaga.

Selon vous, pourquoi les lutteurs comme Eumeu Sène ou Gris Bordeaux ont les yeux rivés sur le combat B52 / Modou Lô ?

Ils veulent être rois des arènes. Eumeu Sène ne doit pas chercher un autre adversaire. Il doit attendre le verdict du combat B52 / Mod’Lô. C’est cela qui l’arrange.

Vous pensez que Modou Lô va accorder de sitôt une revanche à Eumeu Sène ? 

Pourquoi pas ? Si on lui propose un bon cachet, ce sera une revanche possible. Modou Lô est jeune et il a tout à gagner en luttant contre certains adversaires.

Vous êtes promoteur, présentateur vedette d’une émission de lutte, vous avez une radio. Aujourd’hui, qu’est-ce qui fait courir Bécaye Mbaye ? 

Je souhaite ouvrir ma télévision. Je profite de cette occasion pour demander au Président Macky Sall d’attribuer les fréquences ôtées à certaines chaînes de télé. Qu’on les donne aux personnes qui en ont besoin ! Et je fais partie de ces personnes- là. Aujourd’hui, j’ai rempli ma mission dans l’arène. Je souhaite laisser mon fils Momo Mbaye continuer le reste. d’ici peu, je souhaite raccrocher pour me concentrer sur mon projet de télévision. Je ne saurai terminer sans souhaiter un bon mois de Ramadan à tout le monde, plus particulièrement au monde de la lutte.

Sunu Lamb

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15