IMG_4597

BENOIT LE BARS, CO-FONDATEUR DU CABINET LAZAREFF LE BAR «Le droit des affaires: un levier de développement pour l’Afrique » 

 Expert reconnu en arbitrage international, procédures institutionnelles, règlement de litiges internationaux, Benoît LE Bars, solidement expérimenté dans le droit des contrats, projets internationaux et procédures contentieuses, s’est entretenu avec Rewmi Quotidien sur l’environnement des affaires en Afrique et les défis de son économie.

Enjeux des Ridaa ?

«Avec les Ridaa 2016, nous offrons aux participants une occasion unique de rencontrer tous les acteurs de l’esprit d’entreprise africain, qu’ils soient décideurs politiques, experts et juristes, entrepreneurs ou acteurs de la Société civile. L’Afrique est en train de passer à une phase d’autonomie totale sur de très nombreux projets. Le continent n’est plus celui de la seule vente des matières premières, il est devenu un véritable marché, au sens économique du terme, où se retrouvent tous les éléments constitutifs d’une vraie dynamique : une classe moyenne, des professionnels éduqués et compétents, des jeunes formés et innovants, un soutien politique tendu vers la recherche de projets porteurs pour l’avenir et permettant d’améliorer les infrastructures et de faire évoluer le quotidien comme le futur des citoyens. Le sens juridique et économique de ce concept est là : le droit vient servir des projets menés de plus en plus par des Africains pour des Africains, qui savent maintenant s’exporter.»
Le choix de Dakar ?

« La tenue de cette nouvelle édition des Ridaa à Dakar n’est pas un hasard. Elle s’inscrit au plus proche de l’un des pays affichant clairement sa volonté de prendre en main ces défis, avec notamment,le Plan Sénégal émergent (Pse). La dynamique sénégalaise est une réalité connue de tout le monde. C’est pour cette raison que nous avons choisi Dakar, avec la dynamique du Meds et le soutien des institutions représentées ici par le Garde des Sceaux et le ministre du Travail qui s’est déplacé personnellement pour nous expliquer les réformes institutionnelles et celles récemment adoptées en matière de droit du travail, d’employabilité, d’éducation des jeunes, au centre du dispositif sénégalais et africain. Nous sommes ravis de pouvoir apporter notre vision d’expert juriste, d’économiste, de spécialiste de la finance. Notre contribution, c’est d’accompagner tous les candidats à l’auto-entrepreneuriat. Comment constituer une société, quelles sont les méthodes de financement et quel est le soutien des institutions nécessaires pour pouvoir démarrer une entreprise, quel est l’environnement juridique, social et économique pour permettre aux entreprises de porter la croissance d’un pays ? Autant de questions auxquelles nous allons apporter des réponses concrètes. »

État de l’environnement des affaires en Afrique ?

« L’environnement des affaires en Afrique, vu de l’étranger, est extrêmement dynamique. Pour nous, l’Afrique n’est plus à la croisée des chemins, elle est véritablement le chemin de la croissance économique mondiale. Il faut comprendre que tous les équilibres se sont inversés au niveau mondial et c’est le regard international qui s’est tourné vers l’Afrique et aujourd’hui, nous sommes ravis de venir apporter notre expérience. Parallèlement, des réformes sectorielles ont lieu dans le domaine minier, éducatif, infrastructurel et judiciaire. Tout ceci est révélateur d’une grande maturité et d’une approche très pragmatique des attentes, comme des nécessités du temps actuel. Tous ces mouvements sont porteurs d’espoir,faisant de l’Afrique le premier marché pour les Africains eux-mêmes et pour le reste du monde. »

M. BA

Voir aussi

telechargement

VERS LA CRÉATION DE CHAMBRES D’AGRICULTURE DU SÉNÉGAL (CAS)

Le ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural est en train de travailler à la …