telechargement-9

BIGNONA- Le PDS craint une fraude massive aux prochaines législatives

Le patron du Parti démocratique sénégalais (PDS) dans le département de  Bignona, Dr Ibrahima Tito Tamba, a décelé plusieurs irrégularités aux dernières élections du Haut Conseil  des Collectives territoriales  (HCCT). Raison pour laquelle, le nouveau  Secrétaire national du PDS, chargé de la Décentralisation et de la Provincialisation, craint une fraude massive aux prochaines législatives prévues en 2017.

Dimanche dernier, le PDS et ses alliés avaient présenté une liste contre celle de la majorité. Force est de constater que du début à la fin du scrutin, il n’y a eu que des irrégularités. Plusieurs conseillers n’ont pas retrouvé leurs noms sur les listes. Et ce sont seulement ceux de l’opposition. Les autorités chargées de veiller au bon déroulement du scrutin, ont montré leurs limites et leur impuissance. Pour Dr Ibrahima Tito Tamba, patron du PDS dans le département de Bignona, ces manquements ont été bien mûris. « Par ailleurs, nous tenons à dénoncer certains manquements graves, signalés lors du déroulement du scrutin. En effet, les noms de certains conseillers, dont le maire de la commune de Diouloulou, ne figuraient pas sur le fichier électoral et par conséquent, ils n’ont pas pu voter à cause de la mauvaise organisation des élections », a-t-il déploré. Le jeune libéral se pose plusieurs questions quant à la crédibilité des prochaines législatives.  « Si l’état n’est pas à mesure d’organiser des élections aussi simples, qu’en sera-t-il pour les élections futures ? »

La liste de l’opposition a perdu devant celle du pouvoir, mais le Dr Tamba et ses camarades ne comptent pas quitter le front. « Je voudrais très sincèrement féliciter tous les conseillers de la Coalition Alternative Patriotique du département de Bignona pour leur mobilisation exceptionnelle au scrutin du 04 septembre 2016. Malgré les tentatives d’achats de conscience, de corruption, nous avons su relever le défi de la dignité humaine, de la constance dans nos différentes formations politiques. En effet, la victoire de la coalition BBY ne constitue pas une surprise parce qu’elle contrôle 16 communes sur les 19 que compte le département de Bignona », a-t-il précisé. Et d’ajouter que  les 110 conseillers qui ont voté pour leur coalition, ont remonté le moral de l’opposition. « Cela voudrait tout simplement dire que même des conseillers de BBY ont voté pour la CAP. Pour la suite du combat, nous invitons tous les responsables des différents partis de l’opposition à redoubler d’efforts et à travailler ensemble pour remporter les élections législatives de 2017 afin d’imposer une cohabitation à Macky, en attendant la grande victoire aux prochaines élections présidentielles. »

Ibrahima Khalil DIEME

Voir aussi

Macky-Sall-foule-660x330

REELECTION DE MACKY EN 2019 ‘’Macky Mo Niou Nior’’ à l’assaut des poches de résistance à Touba

Pour faire basculer Touba qui tient tête à l’Apr, ‘’Macky Mo Niou Nior/Horizon 2019’’ (2 MN), …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *