Education

Bignona : Un programme spécial de mise à niveau des infrastructures scolaires annoncé

  • Date: 9 février 2016

Serigne Mbaye Thiam a effectué une visite dans le département de Bignona. Une occasion pour lui de mesurer les conditions difficiles de travail et d’études des enseignants et des élèves. Ainsi, il a annoncé un programme spécial de mise à niveau des infrastructures scolaires.

Le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam, s’est engagé, vendredi dernier, à Touba Tranquille (un village de la commune de Kataba1), à mettre en « œuvre les instructions du président de la République, Macky Sall, pour une mise à niveau des infrastructures et des services sociaux de base dans toute la zone nord du département de Bignona, frontalière avec la Gambie ». A cet effet, M. Thiam a annoncé « un programme spécial » qui va mettre l’accent sur les infrastructures scolaires (collèges de proximité et écoles) de l’ensemble du Naran-Ouest. Il était en visite dans les écoles et collèges du Nord Bignona, frontaliers avec la Gambie. Selon lui, « le chef de l’Etat a demandé à tous les ministres sectoriels, dans le cadre des paquets d’infrastructures et de services sociaux de base, de prendre en charge les préoccupations des populations vivant dans les villages frontaliers ».

Sur place, le ministre de l’Education a pu mesurer les conditions difficiles de travail et d’études auxquelles les enseignants et les élèves sont confrontés quotidiennement. Ces derniers sont, pour la plupart, dans des classes en abris provisoires ou en banco construites par les populations locales et couvertes, soit avec des feuilles de zinc usagées, soit avec des feuilles de rônier.

A Touba Tranquille, une des trois classes en banco de l’école publique élémentaire du village n’est pas couverte. Conséquence : le maître dispense les cours aux élèves sous les manguiers. C’est ainsi qu’ils se déplacent tous d’un arbre à un autre à longueur de journée, selon la position du soleil, pour se protéger de la chaleur. Suffisant pour pousser certains villageois à fréquenter les écoles gambiennes, parce que plus attrayantes par leurs constructions et équipements modernes.

Face à ces problèmes récurrents, Serigne Mbaye Thiam a annoncé que le collège de proximité du village de Koudioubé sera construit sur les budgets de 2016 et 2017. Par ailleurs, il a demandé au directeur des constructions scolaires de lancer l’appel d’offres pour la construction de l’école élémentaire de Touba Tranquille. Dans le cadre du Budget consolidé d’investissement décentralisé, le ministre a fait savoir que, pour l’année 2016, il a été affecté à la région de Ziguinchor un stock de 43 salles de classe dont 36 pour le département de Bignona. « Sans compter, rappelle-t-il, les salles de classe qui ont été octroyées à la région et au département de Bignona depuis 2012, dans le cadre de ce Budget consolidé d’investissements ».

De plus, le ministre a annoncé la construction dans la région de 7 collèges dont 4 dans le département de Bignona, dans le cadre du programme « matching », avec l’aide de la coopération américaine, l’Usaid notamment. Serigne Mbaye Thiam a également déclaré que 22 collèges et 8 écoles élémentaires sont prévus pour être exécutés dans les régions de Ziguinchor et de Sédhiou, dans le cadre du Projet pour l’amélioration de la qualité dans l’éducation de base en Casamance (Paebca) que son ministère exécute, en relation avec la coopération française. Il a ajouté que 9 collèges et 3 écoles élémentaires seront construits au niveau de la région de Ziguinchor, assurant que les travaux vont démarrer à la fin de l’année 2016.

Pour ce qui est des doléances que les populations visitées lui ont soumises et qui ont trait à la santé, aux télécommunications et aux routes, le ministre a assuré que le chef de l’Etat a donné des instructions fermes aux différents départements ministériels pour que la souveraineté de notre pays s’exerce sur tout le territoire national. « Parce que, souligne-t-il, lorsqu’on voit ces populations du Sénégal si enclavées réclamer à plusieurs reprises dans leurs discours leur appartenance sénégalaise, l’obligation de l’Etat est d’être à leurs côtés ».

Serigne Mbaye Thiam a tenu à préciser que cette visite qu’il a effectuée dans le Naran Ouest est un acte qui montre sa volonté de promouvoir l’équité pour l’accès à l’éducation. « C’est aussi un acte de souveraineté, dit-il, mais également d’amitié vis-à-vis de la Gambie qui est un pays frère. Parce que les populations, qui vivent des deux côtes de la frontière, sont toutes des parents ».

Lesoleil

Les Plus Populaires
Les plus commentés
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15