Accueil / SOCIETE / BILAN DES ACCIDENTS DE LA CIRCULATION À THIÈS Thiès Nones-Allou Kagne, Diassap- Lalane, Peykouck-Keur Madaro, zones dangereuses

BILAN DES ACCIDENTS DE LA CIRCULATION À THIÈS Thiès Nones-Allou Kagne, Diassap- Lalane, Peykouck-Keur Madaro, zones dangereuses

Quelque quatre-vingt-douze (92) sorties en cinquante (50) jours (du 1e juin au 20 juillet inclus), dont dix (10) sorties marquantes. C’est le bilan donné par les sapeurs-pompiers de Thiès concernant les accidents de la route dans leur zone d’intervention qui couvre l’ensemble du département de Thiès. Des sorties qui se multiplient, eu égard au nombre des accidents qui se produisent le plus souvent sur les axes routiers Thiès-Nones-Allou Kagne, Diassap-Lalane, Peykouck sérères-Keur Madaro. C’est-à-dire sur les routes nationales numéro 2 et 3.

Source l’Observateur
Samedi 16 juin 2007 à 10 h 54mn, un accident sur la voie publique à la sortie de Pout vers Thiès. Bilan, 27 blessés. Le même jour, une collision entre un camion de marchandises et un car de transport en commun de type Mercedes. Dimanche 02 juillet à 09h05, accident mortel à hauteur du village de Lalane sur la route nationale n° 2 à la sortie de Thiès. Un garçon est heurté par un véhicule particulier. Mercredi 04 juillet à 09h 30, encore à hauteur du village de Lalane, toujours sur la Rn2, un mini-car de 14 places conduit par le nommé Cheikh Mbacké Ndoye, heurte mortellement la dame Anna Coumba Tine âgée de 65 ans. Samedi 07 juillet, accident sur la voie publique à hauteur d’Allou Kagne à l’entrée de Pout. Bilan : 6 blessés. Mardi 10 juillet à minuit sur la Rn2, à hauteur du village de Ndiobène, à côté de Lalane, une 405 conduite par le nommé Mor Dieng, venue de Thiès et se rendant à Pire, heurte un arbre. Le conducteur meurt sur le coup. Le samedi 14 juillet à 10h30, à hauteur du village de Keur Madaro, une Pick-up Toyota conduite par le nommé Babacar Sène, heurte mortellement une fillette de 5 ans habitant la localité… La liste est loin d’être exhaustive. Ce qu’il faut juste souligner avec les sapeurs-pompiers et les gendarmes de Thiès, c’est qu’il y a une recrudescence des accidents mortels sur ces différents axes routiers. À partir de l’entrée de Thiès, communément appelée Thiès-Nones, jusqu’à Allou Kagne sur la Rn2, de la sortie de Thiès vers Tivaouane entre les villages de Diassap, Lalane et Ndiobène, toujours sur la Rn2 et enfin de la sortie de Thiès sur la Rn3 vers Khombole, entre les villages de Peykouck sérères et Keur Madaro, des accidents mortels, ce que les sapeurs-pompiers appellent dans leur jargon des «sorties marquantes», y sont fréquemment déplorés. D’après le capitaine des sapeurs-pompiers, Séllé Seck Mbaye, les causes de ces accidents sont pour l’essentiel dues à des collisions entre véhicules, à des renversements de piétons ou à des dérapages. Autrement dit, «les causes sont essentiellement humaines, puisque l’état des routes n’est généralement pas en cause». Selon lui, les routes sont bonnes et les signalisations existent. Elles sont visibles». Pour lui, c’est surtout le bon état de ces routes dans le département de Thiès qui incite les conducteurs à rouler vite. Ces causes humaines se résument donc à une «imprudence des usagers de la route».


À voir aussi

Avortement médicalisé : Les acteurs butent sur la législation et ….

L’avortement médicalisé tarde à être effectif au Sénégal, malgré que notre pays ait signé le …

And Gueusseum décrète trois jours de grève à partir de ce lundi

L’Alliance des syndicats de santé (And Gueusseum) a décrété une grève de trois jours à …