SOCIETE

BILAN DES OPERATIONS DE SECURISATION DU MAGAL 2016 382 individus interpellés par la police, 18 morts enregistrés par les sapeurs-pompiers

  • Date: 21 novembre 2016

Le Commissaire divisionnaire, Abdoulaye DIOP, par ailleurs directeur de la Sécurité publique, a indiqué, hier, en marge d’un point de presse, que 382 individus ont été interpellés par la police pour diverses infractions avant et pendant le Magal de Touba 2016. De son côté, la Brigade nationale des sapeurs-pompiers (BNSP) a annoncé avoir enregistré, hier dimanche à la mi-journée, 18 morts liés au Magal, dont 16 décès suite à des accidents de la circulation.

L’édition 2016 du grand Magal a été célébrée, samedi dernier, à Touba. C’est dans ce cadre que la police a mis sur pied des opérations de sécurisation avant et pendant ce grand événement religieux. En effet, dans le cadre de l’exécution des missions dévolues au dispositif spécial mis en place pour le Magal de 2016, et suivant arrêtés du Sous-préfet de Ndame et du Maire de la Commune de Touba, différentes opérations de Police ont été effectuées. Il s’agit des déguerpissements et désencombrements, opérations calèches, opérations anti motos « Jakarta » et la sécurisation des zones criminogènes. On peut lire dans un communiqué de police parvenu à notre rédaction, qu’en marge de la cérémonie officielle, le Commissaire divisionnaire, Abdoulaye DIOP, Directeur de la Sécurité publique, a tenu un point de presse dans l’enceinte de la résidence Khadimoul Rassoul. Coordonnateur du plan opérationnel de ce Magal 2016, Abdoulaye DIOP a donné le bilan définitif qui prend en compte la période du 08/11/2016 au 20 Novembre 2016, avec 382 interpellations.

La répartition des individus interpellés

Selon le Directeur de la Décurité publique, les individus interpellés sont répartis comme suit : 64 pour vol, 13 pour détention et trafic de chanvre indien, 19 pour détention et usage de chanvre indien, 04 pour détention et usage collectif de chanvre indien, 195 pour vérification d’identité, 02 pour flagrant délit de vol, 03 pour outrage à agent, 03 pour détention d’arme arme blanche, 01 pour détention de faux billets de banque (24 billets de 10.000 FCFA), 02 pour rébellion, 01 pour refus d’obtempérer, 02 pour attentat à la pudeur, 02 pour tentative de viol, 22 pour ivresse publique manifeste, 06 pour détention de produit cellulosique, 05 pour abus de confiance, 04 pour escroquerie, 23 pour nécessité d’enquête, 08 pour complicité de vol. La quantité de drogue saisie s’établit comme suit : 500 grammes, 120 cornets, 30 joints et des comprimés barbituriques. S’agissant du nombre de cas d’accidents, la police signale qu’il y en a eu 39 dont 22 corporels, 15 dégâts matériels et 03 mortels à Touba. Toutefois, le Directeur Général de la Police Nationale, Oumar MAL, s’est félicité du travail abattu par ses hommes, ce qui lui a valu les satisfactions de l’autorité religieuse de Touba qui l’a aussi fait savoir par son porte-parole, Sergine Bassirou MBACKE Abdou Khadre.

18 morts liés au Magal, dont 16 décès suite à des accidents de la circulation

Pour sa part, la Brigade nationale des sapeurs-pompiers (BNSP) a annoncé avoir enregistré, hier dimanche à la mi-journée, 18 morts liés au Magal. A en croire le lieutenant-colonel Moussa Niang, responsable de la communication et des relations publiques de la BNSP, sur ces 18 morts enregistrés, 16 sont liés à des accidents de la circulation, un enfant mort par noyade et une personne décédée d’une mort naturelle au bord d’une route. Poursuivant, le lieutenant-colonel Niang renseigne également que 602 victimes ont été enregistrées au total, dont 572 liées à des accidents de la circulation, dont le nombre s’élève à ce stade à 113, bilan provisoire. De même, 156 interventions ont été effectuées par la Brigade nationale des sapeurs-pompiers dans le cadre de l’édition 2016 du Magal. Comparé au bilan de l’édition 2015 du Magal lors de laquelle il y a eu 15 morts, le bilan provisoire de 2016 rend compte d’une hausse du nombre de décès, à 18 morts à ce stade. Pour mémoire, le Magal est un évènement religieux annuel commémorant le départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur du mouridisme, l’une des principales confréries musulmanes du Sénégal.

Cheikh Moussa SARR

Leave your comment

Please enter your name.
Please enter comment.

1 2 3 4 5

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15