Accueil / CULTURE / Birame Ndeck Ndiaye sort un livre sur les industries culturelles

Birame Ndeck Ndiaye sort un livre sur les industries culturelles

 Le parolier et directeur du Centre régional des œuvres universitaires de Saint-Louis (Crous), Birame Ndeck Ndiaye a présenté, mardi soir, à Kaolack, son nouveau livre intitulé «Les industries culturelles au Sénégal : l’exemple de la musique».

Cet ouvrage de 214 pages a été présenté lors d’une cérémonie de dédicace à l’Alliance française de la capitale du Saloum, en présence du gouverneur Amadou Sy, d’acteurs culturels (Sadiya Guèye, Guissé Pène, Ndiouga Dieng), d’hommes politiques et d’agents du Crous. Ce livre est publié par «Abis Editions» et préfacé par le philosophe Abdoulaye Élimane Kane. L’ancienne directrice du Bureau sénégalais du droit d’auteur (Bsda), Abibatou Diabé Siby en a fait la postface. À travers cet ouvrage, Birame Ndeck Ndiaye invite les autorités à asseoir «une politique culturelle viable susceptible d’aider à l’émergence tant souhaitée du pays», a déclaré le professeur de Lettres modernes, Joseph Diouf, qui en faisait la présentation. «Voilà des hommes, des intellectuels multidimensionnels avec qui il est possible de rêver d’un autre Kaolack, d’un Kaolack émergent malgré les énormes défis», a indiqué le syndicaliste Mamadou Diop «Castro», en parlant de l’auteur dont il est le colistier au sein de la coalition «Kaolack 2014» pour la conquête de la mairie de la capitale du Saloum. Expert consultant en industries culturelles, l’auteur, qui est aussi un parolier reconnu, est assureur de profession.

«Vivre de son art»

Venu représenter le ministre de la Culture et du Patrimoine à cette cérémonie qui a revêtu par moments un caractère politique, le gouverneur Amadou Sy a relevé l’importance de cet ouvrage qui, selon lui, «peut aider à mieux comprendre la culture et la musique en particulier». «Ce que beaucoup de gens ne savent pas, c’est que les industries culturelles dotées de gisements de ressources extrêmement riches viennent en deuxième position après celles de l’armement», a indiqué M. Sy. «C’est donc dire que tout artiste talentueux, qui excelle dans son métier et ne se cloisonne pas dans la pauvreté devra forcément vivre de son art», a retenu le gouverneur de la région de Kaolack. «Ce livre produit par un auteur talentueux, méticuleux et pointilleux donne un éclairage sur la musique, sur les contrats généralement sources de conflits, sur la pertinence de partir de la culture pour bâtir des politiques sociales, économiques, éducatives, sanitaires viables», a indiqué Abdoulaye Fodé Ndione, administrateur de Abis Editions. Cette maison d’édition, lancée il y a 4 ans, revendique un catalogue d’une trentaine d’auteurs sénégalais dont Biram Ndeck Ndiaye.

Aps

À voir aussi

Bijou Ngoné sur ses divorces : « Je suis une femme très soumise mais… »

La preuve que Eva et Pi sont amoureux

Eva et Pi sont de plus en plus amoureux. Très complices, les deux (2) tourtereaux …