Sans titre

BLOCUS DE LA TRANSGAMBIENNE Le député Seydina Fall invite Macky Sall à desserrer l’étau

Le président de la commission Délégation chargé de vérifier l’applicabilité des lois votées à l’Assemblée nationale implore le président Sall de lever le blocus  de la transgambienne et de rouvrir la frontière au grand bénéfice des  transporteurs et commerçants.

Depuis près de trois mois, la frontière entre le Sénégal et la Gambie est bloquée pour tous les camions de marchandises et les transports en commun, qu’ils soient Sénégalais ou Gambiens. Un blocus imposé par les routiers sénégalais pour faire plier la Gambie qui a augmenté unilatéralement les droits de passage. Cette situation, pour le moins regrettable, n’est pas sans conséquences économiques et sociales sur le vécu des commerçants et transporteurs sénégalais. Pour preuve, depuis le blocus de la transgambienne, ce n’est pas moins de 20 millions francs Cfa de manque à gagner par jour, des familles disloquées, des enfants renvoyés de l’école sans que leurs parents impuissants ne trouvent des solutions à cette situation. C’est ce qu’a révélé le président de la commission Délégation chargé de vérifier l’applicabilité des lois votées à l’Assemblée nationale, lors d’une une conférence de presse, à l’occasion de laquelle il invite président de la République, Macky Sall, à faire preuve d’esprit de dépassement. Boughazelli n’en demande pas moins aux deux chefs d’État de  trouver une sortie de crise  et explorer les voies et moyens d’une solution rapide et définitive du problème qui n’a que trop duré.

À son avis, nous ne devons pas nous s’inscrire dans une logique de confrontation entre les deux pays, car le Sénégal et la Gambie sont un même peuple et une même famille. Pour lui, « Gambiens et Sénégalais constituent le même peuple mais séparé par des frontières héritées de la colonisation. Si le pont est coupé entre eux, ils se trouveront tous des difficultés d’ordre social et économique. Comme c’est le cas actuellement avec le blocus de la  transgambienne ». Aussi, appelle-t-il les deux chefs de l’État à fumer le calumet de la paix afin de mettre fin aux difficultés que les deux peuples sont en train de traverser. « Nous appelons les présidents Macky Sall et Yahya Jammeh à tout faire pour se retrouver et de lever le blocus de la transgambienne », lance-t-il cet appel solennel. À l’en croire, la situation risque de s’empirer, avec son lot de conséquences  si Macky Sall n’agit pas très vite.  « À cause du blocus, les commerçants sont contraints de payer des taxes supplémentaires pour l’exposition et la surveillance des biens sur le territoire gambien. Or, la quasi-totalité d’entre-elles ont contracté des prêts auprès des Banques de la place pour développer leurs activités », a-t-il souligné.

Ce n’est pas tout. « Le divorce, l’exclusion des familles des maisons louées et celle des enfants de leurs écoles pour défaut de payement…sont, entre autres, les conséquences sociales que vivent les transporteurs et commerçants de la transgambienne », a soutenu Seydina Fall appelant « le Sénégal et la Gambie à l’avènement d’une paix et des relations dans lesquelles, les deux peuples se reconnaissent ».

Khady Thiam Coly

Voir aussi

telechargement-5

ÉRECTION D’UNE BUVETTE SUR LA CORNICHE Aby Ndour persiste, Atépa annonce une plainte…

Entre Aby Ndour et l’Association Sos Littoral, la guerre est à son paroxysme. Atépa a …