ECONOMIE

Bonne prise en charge des travailleurs du Btp- La Cnts et la Solidarité mondiale jouent leur partition

  • Date: 4 janvier 2016

La Cnts et la Solidarité mondiale plaident pour une meilleure prise en charge des travailleurs du secteur du BTP. Et pour ce faire, un atelier a été organisé pour échanger sur les questions liées aux conditions de travail des employés au niveau des entreprises. Les organisateurs interpellent aussi les autorités par rapport à la ratification de la convention des travailleurs, qui date de 1956.

C’est la deuxième fois que les membres de la Cnts et de la Solidarité mondiale organisent des ateliers du genre, en l’espace de deux jours afin de plaider pour la bonne prise en charge des travailleurs au niveau des entreprises du BTP. D’après Alassane Ndiaye, membre de la Cnts et par ailleurs initiateur dudit programme, « l’atelier qui a été organisé par la Cnts entre dans le cadre d’une collaboration avec la Solidarité mondiale et d’autres partenaires. Ça entre encore dans le cadre de la protection des travailleurs au niveau des entreprises ». Et de renchérir : « L’activité vise à alerter les autorités sur la réactualisation de la convention du travail pour améliorer les conditions des employés du secteur du BTP. Le secteur du bâtiment semble être laissé en rade. La convention qui avait été signée, date de 1956. Depuis lors, ce sont seulement des accords qui se signent entre les travailleurs et les employeurs. La convention qui reste l’instrument de base des travailleurs n’a jusque-là pas encore été revue ».

Poursuivant son propos, Alassane Ndiaye ajoute : « Il est temps de revisiter l’ensemble des articles qui ratifient la convention pour la meilleure prise en charge des travailleurs au niveau des entreprises notamment dans le secteur du BTP. Il faut une actualisation de la convention des travailleurs surtout dans ce contexte marqué par le coup social élevé et pour améliorer notre économie.  Le secteur du BTP est dans la précarité au Sénégal ». Selon lui, c’est ce qui a poussé la Cnts, dont il est membre, d’organiser cet atelier pour attirer l’attention  des autorités. « Les travailleurs ont été payés en moins de ce qu’ils devraient percevoir. Avec le contexte actuel, il est important de revoir les textes qui régissent le secteur.  Le thème de l’atelier, c’est l’actualisation de la convention du bois et du bâtiment. Le processus de révision qui a débuté, va être poursuivi jusqu’à obtenir gain de cause de la part des séminaristes. Cela va impacter sur les conditions des travailleurs dans les entreprises du bois et autres », souligne-t-il. Et notre  interlocuteur de préciser que « des comités vont être mis sur pieds pour analyser, réfléchir et recueillir les doléances des travailleurs. Ce comité va être élargi aux autres syndicats mais aussi aux autres acteurs qui s’activent dans les autres secteurs et qui sont impliqués dans le processus ».

À noter que cet atelier, organisé par la Cnts et la Solidarité mondiale, vise à échanger sur des projets de révision des conventions qui avaient été signées avec les employeurs mais aussi avec l’État du Sénégal pour alléger les souffrances des employés notamment pour le secteur du BTP qui éprouve d’énormes difficultés comme beaucoup d’autres entreprises publiques et privées au Sénégal.

Sada Mbodj

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15