téléchargement (3)

Boubacar  Camara Pca de la Sococim sur l’affaire Karim Wade «On a emprisonné un excellent ministre d’Etat, respectueux des règles, travailleur et rigoureux… »

 Invité ce samedi de l’émission « Echo d’ici, Echo d’ailleurs » sur Rfi, l’ancien directeur général de la Douane et actuel Pca de la Sococim, n’y est pas allé par quatre chemins sur le cas Karim Meïssa Wade. Une sortie qui ne va pas plaire au président Macky Sall.

 Il est des valeurs rares en cette période de diète au Sénégal où l’hypocrisie est la chose la mieux partagée pour sauvegarder ses intérêts. Pas trop accroché aux prestiges, le Pca de la Sococim a fait une sortie courageuse qui devrait faire tache d’huile sur le landerneau politico-administratif.

Faisant montre d’une honnêteté intellectuelle sans faille, l’ancien Secrétaire général du ministère de la Coopération, des Infrastructures et des Transports terrestres et aériens  que dirigeait Karim Wade, vient de jeter un pavé dans la mare.

Répondant aux questions des journalistes de Rfi et de « Jeune Afrique » magazine sur l’emprisonnement du fils de Me Wade, le Pca de la Sococim a redoré le blason de son ancien ministre avec qui il a travaillé sur pas mal de dossiers économiques pour le Sénégal pendant trois années consécutives. Pour marquer toute sa peine de le voir condamné « politiquement », Boubacar Camara a fait son jugement sur un jugement. Pour lui, on a emprisonné « un excellent ministre d’Etat, particulièrement compétent, respectueux des règles et qui a travaillé avec nous dans d’excellentes conditions ». Non sans ajouter, qu’il est un bon leader. A la question de savoir, s’il est surpris par son emprisonnement, Boubacar Camara renvoie la réponse sur le terrain politique. Sur le contentieux qui oppose sa société à Dangote, le Pca de la Sococim dit attendre le jugement du tribunal arbitral et réaffirme que leur plainte vise l’Etat du Sénégal qui a permis l’installation de Dangote. Pour rappel, la Sococim s’oppose au cimentier nigérian bien avant son installation pour des raisons de non respect des procédures et de la sécurité des calcaires pour les générations futures.

Pape Amadou GAYE

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Mort d’Ousmane Sow, le sculpteur de l’esprit et de la matière

Rfi.fr- Le sculpteur Ousmane Sow, surnommé « l’Auguste Rodin du Sénégal », est mort ce …