Accueil / ACTUALITES / BOURGI A RFI: « ABDOULAYE WADE QUI A 87 ANS ET QUI SE DIT ASSEZ JEUNE POUR POSTULER A UN AUTRE MANDAT DE 7 ANS? JE DIS STOP! « 

BOURGI A RFI: « ABDOULAYE WADE QUI A 87 ANS ET QUI SE DIT ASSEZ JEUNE POUR POSTULER A UN AUTRE MANDAT DE 7 ANS? JE DIS STOP! « 

Après avoir mis au grand jour un scandale sur le mode de financement de la campagne électorale de Jacques Chirac en 2002, qui aurait reçu des financements africains occultes, l’avocat d’affaires franco-libanais s’épanche encore une fois sur la candidature de Maitre Abdoulaye Wade en 2012.
À la question du journaliste de la Radio française de savoir quelles étaient les véritables intentions de Bourgi à faire de telles révélations, l’intéressé avance: «Je veux une France propre».

Et d’ajouter, toujours sur le même registre: «je veux une relation avec l’Afrique assainie, dans le droit fil de ce que le président de la République a décidé: la rupture. Il y a une certaine forme de rupture, c’est-à-dire le soutien à des chefs d’Etat qui sont des potentats et qui sont rejetés par leur peuple, qui n’appliquent aucune des règles de la démocratie. Je veux aider le Président dans sa politique de rupture. Il n’est pas un homme à encourager les chefs d’État qui restent 30, 35 ans, 40 ans au pouvoir, comme ceux qui viennent de démentir Robert Bourgi: Blaise Compaoré, 30 ans de pouvoir au Burkina Faso. Vous savez très bien que ses mains sont loin d’être propres! Obiang Nguema 35 ou 40 ans, en Guinée équatoriale… Abdoulaye Wade au Sénégal qui, à 87 ans, se dit assez jeune pour postuler à un autre mandat de 7 ans. Je dis stop! Et vous savez, ce que je retiens dans tout cela, tous les dons d’Omar Bongo du Gabon, de Denis Sassou Nguesso du Congo-Brazzaville, d’Obiang Nguema, de Wade, tous les démentis importent peu. Le plus important, dans le contexte des relations épouvantables qu’avait la Côte d’Ivoire avec notre pays, c’est que Laurent Gbagbo confirme ce qu’a dit Robert Bourgi».

Avant que l’avocat ne reconnaisse que c’est le numéro deux, Mamadou Koulibaly, «qui a assisté, lui aussi à la livraison, préparation du colis » qui avait confirmé. Robert Bourgi, qui reconnaît aussi son rôle dans cette affaire, si elle était avérée, note toutefois: «Je suis un repenti, oui. Je bats ma coulpe. Je veux des relations entre la France et l’Afrique assainies et aider le président de la République dans sa volonté de rompre avec la politique du passé».

Mamadou DIOUF


À voir aussi

Affaire Penc-Mi : Thione Seck devant le juge vendredi

L’affaire opposant Thione Seck au propriétaire de «Penc Mi» sera jugée vendredi 26 octobre 2018 …

Soham Wardini reçoit la flamme olympique

Le Maire de la Ville de Dakar, Soham El Wardini, a reçu, le jeudi 18 …