Accueil / POLITIQUE / Boycott de l’opposition : La Cis entend apporter une réplique appropriée

Boycott de l’opposition : La Cis entend apporter une réplique appropriée

La Cellule initiative et stratégie (Cis) du Parti démocratique sénégalais (Pds) a tenu hier, à son siège sis à la Vdn, un point de presse pour se prononcer sur l’actualité politique nationale. Son secrétaire exécutif Babacar Diop a signalé que la structure des cadres ne tardera pas à apporter sa réplique par rapport au plan d’action de boycott actif entamé par l’opposition.

Source : Le Matin
La Cellule initiatives et stratégies (Cis) du Pds va apporter sa réplique. C’est du moins ce que l’on a retenu hier des cadres libéraux de cette structure, lors de leur point de presse tenu au siège du parti. Réagissant sur la situation politique nationale, cette instance des cadres du parti au pouvoir a promis de répondre au plan d’action du boycott actif initié depuis quelques jours par « l’opposition significative ».En effet, selon son secrétaire exécutif Babacar Diop, « la Cis a un devoir de réplique pour la bonne information des Sénégalais ». Car, ajoute-t-il, « si nous laissons passer cette démarche entamée par l’opposition, nous aurons péché devant le peuple qui a besoin d’être édifié sur certaines choses ».

Aussi, poursuit M. Diop, « ce n’est pas normal que des gens se lèvent un beau jour pour véhiculer la fausse et mauvaise information et qu’on reste les bras croisés tout en sachant qu’ils n’ont pas raison ». « Le risque, précise le cadre libéral, est qu’aux termes de leurs activités, ils peuvent arriver à faire croire à l’opinion leur hérésie et autres fautes commises qui leur ont coûté la criarde défaite qu’ils refusent d’admettre ». C’est pourquoi, estime-t-il, « nous devons engager de notre côté la bataille de l’opinion pour éclairer la lanterne des populations ». De ce fait, la Cap 21 qui a déjà annoncé les couleurs en promettant une riposte, ne sera plus seule sur le terrain face à l’opposition.

À cet effet d’ailleurs M. Diop explique qu’il « travaille en parfaite intelligence avec la mouvance présidentielle pour voir comment entreprendre les actions ». Toujours sur la même lancée, souligne le porte-parole de la Cis, « il ne faut pas laisser ces politiciens travailler la conscience des Sénégalais et au besoin ce sera campagne contre campagne ». Par ailleurs, interpellé sur les actions entamées par la société civile visant à ramener le dialogue politique que demande l’opposition, M. Diop déclare que « de telles actions sont trop tard car il y a le respect du calendrier républicain qui les engage en tant qu’organisateur des élections ». Et de renchérir : « Ils n’ont qu’à s’en prendre à eux-mêmes car ils ont été victimes de leurs propres erreurs, tâtonnements et petits calculs politiques ». Maintenant, dit-il, « s’ils reconnaissent la victoire de Me Wade en le félicitant, le temps nous édifiera sur le reste. »


À voir aussi

Décision de l’Onu: Ce qu’en pensent les avocats de l’Etat

Le Comité des droits de l’homme de l’Onu demande au Sénégal de réexaminer la condamnation …

Les jeunes de BBY investissent Macky le 25 novembre

Les jeunes de BBY vont officiellement désigner Macky Sall candidat à la prochaine présidentielle. L’investiture …