Accueil / ACTUALITES / Boycott de l’opposition : La médiation de l’Union européenne attendue

Boycott de l’opposition : La médiation de l’Union européenne attendue

Seuls les Sénégalais qui ont un intérêt personnel dans le boycott des législatives par l’opposition représentative du Sénégal disent que c’est tant pis pour eux. Mais les démocrates et la communauté européenne qui a l’œil rivé sur le Sénégal, considèrent que c’est une situation lourde de dangers et ont décidé d’agir. L’Union européenne va recevoir la bande à Dansokho cette semaine avant d’entamer une médiation.

Source : L’Observateur
La décision a été prise à l’interne au niveau du front Siggil Sénégal, de ne pas communiquer sur cette nouvelle médiation étrangère qui se profile à l’horizon. Pour certainement empêcher les faucons et autres opportunistes de faire capoter cette nouvelle médiation étrangère. Il y a eu un black-out sur ces contacts. Il s’agit de l’Union Européenne. La bande à Amath Dansokho avait décidé dans son plan d’actions d’aller voir les représentations diplomatiques pour les informer de la décision de boycott des élections législatives et partager avec eux leurs motivations. Mais on a appris de sources policières que c’est plutôt l’Union européenne (Ue) qui s’est dirigée vers les partis boycotteurs. La communauté Européenne très au fait de ce qui se passe au Sénégal ne veut pas attendre d’être devant le fait accompli pour réagir. Elle veut épargner au Sénégal ce qui se passe dans certains pays de la sous-région comme la Côte d’ivoire ou la Guinée. Car contrairement à ce que pensent certains Sénégalais, si l’opposition la plus représentative n’a pas un endroit légal où s’exprimer, elle va s’exprimer dans la rue. Et à ce moment ce sera la porte ouverte à toutes les surprises. Alors qu’en démocratie, le débat se tient à l’hémicycle. C’est forte de ses informations que l’Ue a décidé de recevoir l’opposition boycotteuse avant d’entamer une quelconque démarche allant dans le sens de rétablir le dialogue entre Me Wade et la bande à Dansokho. La rencontre doit se tenir avant la fin de cette semaine. En dehors de l’Union européenne, il y a l’ambassade d’Italie et l’Oci qui sont dans le programme des rencontres du front Siggil Sénégal. La bande à Dansokho continue de réclamer une concertation avec Me Wade, en présence des membres de la société civile et sur le processus électoral.


À voir aussi

(Vidéo) Usa : Voici la femme qui aurait tué le Sénégalais Cheikh Abdou Lô

Une femme accusée d’un coup mortel à West Price Hill a comparu devant le tribunal. …

Exclusif/ Nafissatou Diallo refuse de louer son immeuble à des Sénégalais

Nafissatou Diallo, l’ex-femme de chambre qui avait accusé Dominique Stauss-Kahn d’agression sexuelle en 2011 refait …