Accueil / ACTUALITES / Boycott : Journée d’action de l’opposition samedi prochain

Boycott : Journée d’action de l’opposition samedi prochain

Le Front Siggil Sénégal qui regroupe les 17 partis de l’opposition dite significative, a tenu un point de presse pour dévoiler la troisième phase de son plan d’action qui sera marquée par des conférences publiques, une journée nationale d’action pour le boycott et les manifestations des femmes, des jeunes et les tournées des leaders dans les régions.

Source : Le Matin
Le Front a décidé d’organiser des conférences publiques, une journée nationale d’action pour le boycott samedi prochain et des manifestations des femmes, des jeunes et les tournées des leaders dans les régions. S’agissant du contenu réel de cette journée d’action, il n’a pas encore été précisé. Nous en aurons les contours précis en cours de semaine. Le front des partis pour le boycott des élections législatives va également rencontrer les représentations diplomatiques pour les sensibiliser sur leur décision. Il en sera de même sur le plan national avec des rencontres avec les chefs religieux pour aussi leur expliquer le sens de leur démarche pour cette troisième phase. «Nous aurons une campagne beaucoup plus active encore qui sera marquée par des sensibilisations mais également des manifestations publiques.

De plus en plus, on s’est rendu compte que les élections du 25 février ont été frauduleuses. Le mémorandum que nous venons de présenter, a donné toutes les techniques utilisées par Abdoulaye Wade. Il est paradoxal qu’Abdoulaye Wade, qui a bénéficié de ce dialogue démocratique, entre opposition et pouvoir, soit celui qui bloque le dialogue démocratique. Nous aurons un plan d’action jusqu’à la veille des élections». Cette déclaration est de Abdoulaye Bathily de la Ligue démocratique/Mouvement pour le parti du travail (Ld/Mpt).

M. Bathily qui s’exprimait hier, lors de la rencontre des leaders du Front Siggil Sénégal, estime que « le bilan de la première phase et celui de la deuxième phase, sont satisfaisants ». Pour ce qui de la médiation de l’Union européenne, Ousmane Tanor Dieng, Premier secrétaire du Parti socialiste, estime qu’elle n’aura pas lieu, mais, les représentants européens vont venir auprès d’eux pour s’informer. Et le front entend mener des campagnes de sensibilisation auprès des partenaires du Sénégal. Concernant la campagne des législatives, le Premier secrétaire du Parti socialiste estime qu’elle se passe dans l’indifférence totale des Sénégalais. M. Dieng souligne que les observateurs savent où se trouve la vraie opposition. Et que c’est une « opposition à sa majesté » qui est en face de Wade. «Nous n’accepterons d’être volés une seconde fois, c’est la raison pour laquelle, nous n’allons pas participer aux élections législatives», note M. Dieng.

«Nous ne sommes pas concernés par les élections, nous considérons que c’est de la mascarade. L’appareil qui a fait le hold-up le 25 février, c’est lui qui est en place. Il ne fera qu’amplifier la fraude», précise Amath Dansokho. Quant à Serigne Mbaye Thiam du Parti socialiste, il est revenu sur les mécanismes utilisés par le pouvoir pour gagner les élections. «Il devrait avoir un contrôle d’identité entre la carte d’électeur et le visage de la personne. Tout le monde sait que dans les bureaux de vote, cela n’a pas été fait. Le pouvoir a refusé à 15 jours avant que les photos figurent sur les listes d’émargement. Tout cela entre dans la stratégie de fraude : la rétention des cartes favorables à l’opposition qu’on distribue à des membres du Pds…», note Serigne Mbaye Thiam du Parti Socialiste. Aminata Mbengue Ndiaye de cette même formation politique estime que le Parlement africain a été sensibilisé sur ce qui se passe au Sénégal. Et la motion décidée n’a pas finalement été retenue. Le front Siggil Sénégal n’entend pas baisser les bras, il compte continuer la lutte et se dit disposé à rencontrer le chef de l’Etat pour instaurer un dialogue franc et sincère, comme cela fut le cas depuis Sédar Senghor et Abdou Diouf.


À voir aussi

Pont de l’émergence: La femme agressée en vie, ses bourreaux arrêtés

Fin de cavale des bourreaux de la femme agressée sous le Pont de l’émergence mercredi …

Gutierrez rappelle le Sénégal à l’ordre

Le Secrétaire général attire l’attention de l’Etat partie sur les violations dont a été victime …