Accueil / ACTUALITES / BOYCOTT OU « NON » AU RÉFÉRENDUM- L’opposition et la Société civile à couteaux tirés

BOYCOTT OU « NON » AU RÉFÉRENDUM- L’opposition et la Société civile à couteaux tirés

Plus d’une quarantaine d’organisations de la Société civile et des partis politiques ont appelé, hier, pour un vote massif au prochain référendum du 20 mars 2016. Par contre, certains sont favorables à un boycott total.

Tous les partis politiques de l’opposition et les grandes organisations de la Société civile  se sont rencontrés dans un hôtel de la place pour dégager une position commune. Parmi les leaders qui ont participé à ladite rencontre, on peut nommer : Ahmet Khalifa Niasse FAB,  Souleymane Ndéné Ndiaye UNP, Oumar Sarr Pds, Nicole Gakou Ucs, Mamadou Diop Decroix, AJ/PADS, Aboubacry Mbodj de la Raddho, etc. Pendant plusieurs heures, ces figures de l’opposition ont discuté à huis clos  sur leur participation ou non au prochain référendum. Au terme de la rencontre, les participants n’ont pas nié qu’ils restent divisés sur la participation à ce rendez-vous électoral. À en croire le Pr Malick Ndiaye, « tout s’est bien passé  pendant cette rencontre. Il y a des partis et mouvements qui ont jugé nécessaire d’aller à ce référendum pour voter « Non » ; par contre une autre frange ne juge pas nécessaire d’aller à ce rendez-vous électoral en développant ses arguments. Nous avons pris bonne note. »   Pour avoir une position commune, ces organisations qui s’opposent au président de la République, Macky Sall, se sont donné rendez-vous, jeudi prochain, afin  de dégager une position commune. « Pour faciliter la tâche à tout le monde,  nous avons demandé à toutes les organisations d’aller se concerter avec leur base naturelle. Parce que nous ne voulons pas précipiter les choses. C’est ainsi que nous avons demandé à toutes les organisations de revenir avec une position définitive, jeudi prochain », précise le Pr Malick Ndiaye. Et de renchérir : « Le référendum n’a plus de sens. Mais puisqu’il persiste et signe, nous allons prendre position ».

Mais selon nos sources, certains partis de l’opposition sont favorables à une participation  au référendum pour un « Non » afin de capoter les projets de réformes du président Macky Sall.

Ibrahima Khalil DIEME      

À voir aussi

LE POUVOIR DECIDE A LE METTRE EN DETENTION Le compte à rebours a commencé pour Khalifa Sall

C’est ce mardi que la Dic va commencer les auditions du maire de Dakar, Khalifa …