ACTUALITES

Bras de fer entre la direction de DDD et MAMADOU GOUDIABY- Le Tribunal du travail tranche aujourd’hui

  • Date : 8 décembre 2015

Entre le syndicaliste Mamadou Goudiaby et le Directeur général de Dakar Dem Dikk (DDD), les choses se sont détériorées. Après les révélations du syndicaliste sur la situation de l’entreprise, la direction a réclamé sa tête auprès de l’Inspection du travail. Les syndicalistes, en conférence de presse hier, ont tiré à boulets rouges sur leur Dg.

Le syndicaliste Mamadou Goudiaby  et ses camarades ont tenu, hier, leur  réunion de remobilisation des troupes suivie d’un point de presse.  Les travailleurs persistent et signent que la société connait des insuffisances depuis l’arrivée de Moussa Diop. Sidya Ndiaye, du FGTS, venu prêter main-forte à ses camarades de la société de transport Dakar Dem Dikk (DDD), a traité le Directeur général de cette structure d’incompétent. « Depuis la création de cette société, jamais nous avons aussi vu un Dg aussi incompétent comme Me Moussa Diop.  On se pose la question de savoir comment Macky Sall peut nommer une personne aussi nulle à la tête de cette importante société. Nous demandons son départ, parce qu’il est venu pour diviser et semer le chaos », martèle-t-il.

La société Dakar Dem Dikk (DDD) a adressé à l’Inspection du travail une demande de licenciement contre Mamadou Goudiaby pour avoir  photocopié et divulgué un rapport destiné au Conseil d’administration à des personnes étrangères à l’entreprise, en totale violation des textes de la structure, notamment en son article 17. Ainsi, Mamadou Goudiaby fera face à l’Inspecteur du travail, aujourd’hui (mardi), pour savoir le sort qui lui sera réservé à la suite de ce geste qualifié de gravissime par l’administration. Les camarades  de Mamadou Goudiaby ont promis de ne pas se laisser faire  en se  mobilisant, aujourd’hui, devant le siège. Pour Bahaw Diongue de la CNTS/FC, « c’est un complot orchestré par des personnes encagoulées pour liquider un syndicaliste. Nous allons les affronter à visage découvert », menace-t-elle. Parmi les orateurs, il y avait le Jaaraf de Ouakam, Youssou Ndoye, qui a  demandé au président de la République de  réagir et de prendre ses responsabilités pour calmer le jeu. « Le 25 mars dernier, c’est le président Macky Sall que les Sénégalais ont nommé et non Moussa Diop. Si, aujourd’hui, on est arrivé à cette situation, il doit prendre ses responsabilités en se séparant de lui », peste le Jaaraf sous les ovations des travailleurs.

MOUSSA DIOP, DG DE DEM DIKK «C’est  un combat entre la direction et une personne»

Le directeur général de la société de transport, Dakar Dem Dikk, Moussa Diop a réagi après la sortie de Mamadou Goudiaby et Cie, qui l’ont accusé de tous les péchés d’Israël.  Pour le patron de Dakar Dem Dikk, «ce n’est pas un combat entre moi et le délégué du personnel, c’est plutôt une guerre entre la direction et une personne, qui a subtilisé des documents destinés exclusivement aux administrateurs  et qui se sont retrouvés sur la place publique. «Au lendemain des faits, il (Goudiaby) m’a envoyé un courrier pour assumer son acte. Selon les textes, il a commis des fautes : vols et communication non autorisée. Ce n’est pas parce qu’on ne veut pas la transparence mais il faut respecter les règles de formes. C’est pour cela  que je l’avais mis à pied en attendant que l’inspection du travail tranche», a-t-il révélé. Le directeur de DDD  insiste que dans cette affaire, il ne cherche à nuire personne, mais il veut que la loi soit respectée dans toute sa rigueur. « Notre cher ami a commis une lourde faute et personne ne l’a poussé à la faire et il sait très bien  ce qui l’attend»,  a-t-il dit.  Depuis hier, des personnes de bonne foi, tentent de jouer au sapeur-pompier mais en vain. «J’ai du respect pour toutes les autorités de ce pays. Goudiaby m’a traité de délinquant, de mafieux et d’une personne qui appartient à une association de racaille», se désole-t-il.

KHALIL DIEME

 

Les Plus Populaire
Les plus commenté
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15