TECHNOLOGIES

Brésil : la justice bloque Whatsapp pour 3 jours

  • Date: 3 mai 2016

Un juge du Sergipe, Etat du nord-est du Brésil, a ordonné ce lundi aux opérateurs de téléphonie fixe du pays de bloquer la messagerie Whatsapppour 72 heures pour rétention d’informations dans le cadre d’une enquête.

«Nous avons ordonné le blocage de Whatsapp à partir de 14 heures (19 heures à Paris) de ce lundi», a déclaré un porte-parole de ce tribunal.

Pour les mêmes raisons, un dirigeant de Facebook avait été arrêté début mars. Mais la suspension de l’application n’est pas une première. En décembre dernier, Whatsapp avait déjà été coupé pendant 12 heures par un juge de Sao Paulo parce que la société refusait de coopérer dans une enquête criminelle.

Facebook interdit la vente de drogue

Les autorités estiment que les entreprises doivent suivre la loi brésilienne, peu importe leur pays d’origine. En refusant, Facebook fait obstacle au travail d’enquête selon un membre de la police de Brasília. Dans la pratique, Facebook interdit déjà l’utilisation de son service pour vendre de la drogue. Mais Whatsapp n’est pas concerné, une fonction de cryptage ayant même été lancée pour coder les messages.

Le décryptage des données personnelles est un sujet de plus en plus présent dans le monde. Aux Etats-Unis, Apple et le FBI se sont livré un bras fer en début d’année autour de la divulgation de données personnelles concernant les auteurs de la tuerie de San Bernardino qui avait fait 14 morts en décembre. La police fédérale demandait au géant américain de lui fournir une clef de décryptage, ce que refusait la marque à la pomme, mettant en avant la protection des données privées de ses clients.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15