Accueil / SPORT / Le Brésil prend la porte, la Belgique rejoint la France !

Le Brésil prend la porte, la Belgique rejoint la France !

Impitoyable, la Belgique a créé la sensation en éliminant le Brésil (2-1), ce vendredi, lors des quarts de finale de la Coupe du monde. Portés par un trio offensif Hazard-Lukaku-De Bruyne de grande classe, les Diables Rouges affronteront l’équipe de France en demi-finale, mardi (20h), à Saint-Pétersbourg. 

Favori absolu, le Brésil ne remportera pas de sixième Coupe du monde en Russie. Pas assez inspirée et privée de son joueur le plus important, Casemiro, la Seleçao a été surprise par une impitoyable équipe de Belgique (1-2), ce vendredi, lors des quarts de finale. Les Diables Rouges, portés notamment par un très bon Courtois et un trio offensif Hazard-Lukaku-De Bruyne de grande classe, retrouveront l’équipe de France, tombeuse de l’Uruguay (2-0), mardi (20h), à Saint-Pétersbourg, en demi-finale.

La Belgique euphorique

Dans un début de match très ouvert, les Brésiliens touchaient le poteau par Thiago Silva sur corner. Une chaude alerte pour les Belges, beaucoup plus en réussite, puisque Fernandinho marquait contre son camp sur un corner prolongé de la tête par Kompany (0-1, 13e). Surprise par le sérieux tactique des Diables Rouges, très incisifs et supérieurs physiquement, la Seleçao déjouait. Aucune solution en profondeur, Neymar bien contenu par Meunier, rien ne souriait aux hommes de Tite. Et les choses se compliquaient après la demi-heure de jeu ! Servi par Lukaku, auteur d’une percée monstrueuse de plus de 60 mètres, De Bruyne allumait un pétard à l’entrée de la surface imparable pour Alisson (0-2, 31e). La douche froide pour les Auriverde, méconnaissables. Pour ne rien arranger à leurs affaires, Courtois était dans un grand soir et repoussait sans sourciller toutes les tentatives adverses.

Le Brésil revient, Courtois et Hazard sortent le grand jeu

Au retour des vestiaires, le Brésil dominait clairement les débats et acculait la Belgique, qui n’enchaînait pas deux passes. Une pression telle que les coéquipiers de Kompany étaient tous regroupés dans leur surface. Après un orage de 20 minutes, les Belges reprenaient leur marche en avant, profitant des espaces laissés par la défense sud-américaine, positionnée très haute. Une tactique payante puisque Renato Augusto, à peine entré en jeu, réduisait l’écart au score d’une belle tête sur un service de Coutinho (1-2, 76e). Dans le dernier quart d’heure, la Belgique souffrait de nouveau. Les deux autres entrants, Firmino et Douglas Costa, semaient la zizanie sur toutes leurs percées. Augusto et Coutinho, pourtant en bonne position, manquaient eux énormes opportunités d’égaliser alors que Courtois dégoûtait une dernière fois Neymar. Une inefficacité rédhibitoire pour revenir à hauteur d’une équipe qui ne se laissait plus avoir. Pour la bande à Neymar, le Mondial est terminé. Le Belgique, elle, retrouvera la France mardi !

Source: Maxifoot

À voir aussi

Koulibaly: « Je reste à Naples »

Depuis maintenant deux saisons, Kalidou Koulibaly s’affirme comme l’un des défenseurs centraux les plus solides …

Ismaila Sarr et Rennes presque éliminés

Balayés 3-1 à Kiev, les joueurs rennais ont livré une prestation trop fragile jeudi en …