22 décembre, 2014
Accueil » SPORT » Bruno Metsu “ L’équipe du Sénégal devrait être, à l’heure actuelle, la meilleure d’Afrique ”
Bruno Metsu   “ L’équipe du Sénégal devrait être, à l’heure actuelle, la meilleure d’Afrique ”

Bruno Metsu “ L’équipe du Sénégal devrait être, à l’heure actuelle, la meilleure d’Afrique ”

S’il veut à nouveau rayonner à l’échelle internationale, le Sénégal doit retrouver son mental de gagneur de 2002. C’est la conviction de Bruno Metsu qui pense que même avec des grands joueurs comme Moussa Sow, Demba Ba, ou encore Papiss Cissé, les Lions ne pourront pas retrouver leur meilleur niveau. Suffisant pour lui faire croire qu’une fois cet état d’esprit retrouvé, l’équipe nationale du Sénégal devrait être la meilleure en Afrique.
Bruno Metsu ne se voile pas la face. L’équipe nationale du Sénégal, éliminée, à la surprise générale, au premier tour de la Coupe d’Afrique des nations, manque de personnalité. C’est le sentiment de l’ancien sélectionneur des lions qui juge la bande à Mamadou Niang tombée à Bata de son piédestal de grand favori de la Can 212, avant l’entame de la compétition. En effet, selon ce dernier, l’équipe nationale pèche dans le mental.

Un handicap qui, s’il est corrigé, permettra au Sénégal de rayonner, à nouveau, sur le plan international, comme ce fut le cas en 2002 où les Lions avaient enchanté le monde lors de la Can, au Mali et du Mondial au Japon, sous la houlette d’un certain Bruno Metsu.

« L’équipe nationale du Sénégal devrait être, à l’heure actuelle, la meilleure en Afrique. Ils ont des joueurs très talentueux, une équipe qui a de la valeur mais, le problème, c’est le mental », renseigne, à travers un site spécialisé, Bruno Metsu, convaincu que cet esprit guerrier peut donner un coup de fouet aux performances de l’équipe.

« Avoir de très bons joueurs ne suffit plus », souligne-t-il, estimant que la division a eu raison de la bande à Mamadou Niang à Bata. « Il faut obligatoirement, que tout le monde, au sein de l’équipe, partage le même objectif, plutôt que d’être divisés. Or, c’est exactement ce à quoi on a assisté, durant la Can 2012 », a-t-il déploré.

« Présentement, les efforts sont concentrés sur la qualification pour la Can 2013 et la Coupe du Monde mais, la première chose à faire est de travailler sur l’état d’esprit qui règne au sein de l’équipe », a-t-il conclu.

Amadou Lamine MBAYE