ECONOMIE

BRVM Les acteurs économiques ouest africains donnent la clé de la Croissance

  • Date: 17 novembre 2016

L’ouverture des Journées de la Bourse, organisée par la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) et l’Association professionnelle des sociétés de gestion et d’intermédiation (APSGI), a été une occasion pour les acteurs économiques de l’Afrique de l’Ouest de donner de nouvelles orientations pour une meilleure santé financière de cette partie du continent africain. Cependant, la Bourse régionale des valeurs mobilières a connu des succès ces dernières années.

Edoh Kossi AMENOUNVE, Directeur général de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM), apres avoir vanté les mérites et exploits de sa structure,  déclare : « notre ambition ce n’est pas de s’arrêter là, mais de passer à l’étage supérieur.  Sauf que en Afrique, deux marchés peuvent se targuer émergents : l’Afrique du Sud et l’Egypte, comprendrez que le chemin est très long », a-t-il prévenu. Le patron de la BRVM ajoute qu’il reste « persuadé qu’avec le concours de tous,  surtout avec les sociétés d’intermédiation, le Conseil public des marchés financiers et le soutien des Etats de notre Union, nous espérons entrer, dans quelque temps, dans le globe des marchés émergents. »

Pierre Goudiaby Atepa, président du conseil d’administration de la Bourse régionale des valeurs mobilières,  a exhorté les Etats à être plus organisés pour accroitre nos capitaux, tout en impliquant la diaspora  africaine. « Comme vous le savez, nos parents envoient beaucoup d’argent au pays, mais cette manne financière n’est pas structurée alors que si elle est structurée, elle peut régler les grands problèmes. Donc, pour nous, il faut que nous nous organisons pour que nos compatriotes participent mieux et investissement mieux à la croissance de nos économies », a-t-il proposé. Par ailleurs il se dit confiant du succès de la Brvm. « L’année 2015 a été bien difficile pour la plupart de nos bourses, avec la forte montée du dollar et la chute drastique du prix du baril du pétrole, et le ralentissement de l’économie chinoise. Malgré cela,  la BVRM a terminé l’année avec la meilleure performance du continent avec 17,77% de progression de son indice composite. Durant  cette année 2016, les indices de la BVRM poursuivent ces mêmes tendances boursières avec 108,098 millions de titres d’échanges pour une valeur de 209 milliards de FCFA. Malgré cette performance, la place de BVRM dans nos économies reste encore faible. »

Le Secrétaire général du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Cheikh Tidiane Diop, a révélé  que l’Etat du Sénégal est intervenu sur le Marché financier régional, de 2005 à 2016, à neuf reprises pour un montant d’environ 801,2 milliards de Francs CFA, dont 551,2 milliards par emprunts obligataires et 250 milliards par émissions de Sukuks.

Ibrahima Khalil DIEME

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15