Accueil / ECONOMIE / Budget participatif 2018 L’Ong 3D sensibilise sur l’information budgétaire

Budget participatif 2018 L’Ong 3D sensibilise sur l’information budgétaire

Après Rufisque et Guédiawaye, le Conseil départemental de Kaolack a abrité hier le Forum de recueil des besoins en information budgétaire des citoyens.

Pour rendre accessible l’information budgétaire à tous, l’Ong 3D met en œuvre un projet dénommé « Open Governance Program». C’est dans cette optique que des fora de recueil des besoins en information des citoyens ont été organisés à Kaolack. Plus de 50 participants venus du département de Kaolack ont été sensibilisés sur l’information budgétaire. L’objectif de ces fora est de contribuer à davantage prendre en compte les besoins des citoyens dans l’élaboration des documents budgétaires, mais aussi de permettre à l’Etat d’élaborer un budget citoyen qui reflète les réels besoins des citoyens en informations budgétaires. Le Coordonnateur du Programme de l’Ong 3D, Seydina Mohamed Mbaye, s’est félicité de la qualité de la participation. Il a souligné que l’Ong 3D entend diversifier ses actions et contribuer à engager une masse critique de citoyens capables de se prononcer et d’influencer les choix budgétaires de l’Etat. Par ailleurs, il s’agit de développer la culture d’ouverture des agents de la régie financière de l’Etat vis-à-vis de la société civile et des citoyens en général, a-t-il souligné. Avant d’ajouter : ‘’Aujourd’hui, un budget citoyen, dans sa version simplifiée, est présenté annuellement aux citoyens, mais ne tient pas forcément compte de la portée et les limites de son application.’’ ‘’Il est impératif que l’Etat élabore un budget citoyen qui reflète les besoins réels en information budgétaire de ses bénéficiaires afin que la transparence budgétaire ne soit plus un vain mot’’, suggère-t-il. En dehors de la gestion des questions liées à la participation de la société civile, les citoyens devront également pouvoir exprimer les différents types d’informations budgétaires dont ils ont besoin pour une meilleure connaissance des politiques publiques prioritaires de l’Etat. Cette rencontre d’information et de partage a vu la participation des autorités locales, des collectivités locales, des OCB, de la Société civile du département de Kaolack. A l’issue de la rencontre, des recommandations ont été formulées pour permettre au budget participatif d’être plus accessible aux citoyens, tant sur le format,  le contenu et le mode de publication.

Ndèye Thiam Correspondante à Kaolack

À voir aussi

Le Fongip face à un gap de plus de 275 milliards

Le Fonds de garantie des investissements prioritaires a tenu un séminaire sur la mutation institutionnelle …

Institutions de dépôt : La masse monétaire a baissé de 93 milliards

A fin septembre 2018, la situation estimée des institutions de dépôt, comparée à celle de …