Accueil / ACTUALITES / Burkina : des unités de l’armée se dirigent vers Ouagadougou tenue par les putschistes

Burkina : des unités de l’armée se dirigent vers Ouagadougou tenue par les putschistes

Lundi après-midi, trois unités de l’armée loyaliste cantonnées en province ont commencé à faire route vers Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso tenue par les putschistes du général Diendéré depuis le 16 septembre. Les chefs des forces armées ont demandé aux putschistes de déposer leurs armes.

Ces trois colonnes de l’armée, loyales au régime de transition renversé par le putsch, proviennent de l’ouest du pays (Dédougou et Bobo Dioulasso), de l’est (Kaya et Fada N’Gourma) et du nord (Ouahigouya), selon une source au sein de l’état-major.

« Toutes les garnisons font route vers Ouagadougou. L’objectif est de désarmer le RSP, mais pas de combattre », a affirmé à Jeune Afrique un officier souhaitant rester anonyme. Des unités de la gendarmerie se dirigent également vers la capitale, dont les rues se vident peu à peu.

Au même moment, les chefs des forces armées ont demandé aux putschistes du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) de déposer leurs armes. « Nous leur demandons de déposer les armes et de se rendre au camp Sangoulé Lamizana (dans l’ouest de Ouagadougou), et eux et leurs familles seront sécurisés », ajoutent les chefs de corps.

Face à la tension, l’ambassade de France a appelé les ressortissants français au confinement. « Des événements d’une gravité certaine risquent de se produire ce jour même. Il vous est demandé d’observer un confinement total à domicile dès maintenant », alerte ainsi l’ambassadeur.

Jeuneafrique.com

À voir aussi

Saisie de médicaments à Touba Belel L’ordre des pharmaciens du Sénégal exige la criminalisation de la vente illicite de médicaments

  Le syndicat des pharmaciens privés du Sénégal était en conférence de presse hier, après …

Recrudescence du paludisme à Kolda 241 femmes enceintes touchées en 2017

  Le paludisme refait surface à Kolda. Rien qu’au 3ème trimestre de 2017, 241 femmes …