Accueil / POLITIQUE / Burkina Faso : la Cedeao va réinstaller Kafando dans ses fonctions, ce mercredi

Burkina Faso : la Cedeao va réinstaller Kafando dans ses fonctions, ce mercredi

La CEDEAO a pris mardi la décision de réinstaller mercredi le président renversé la semaine dernière, Michel Kafando, dans ses fonctions de président de la transition au Brukina Faso.

 Pour ce faire, l’organisation régionale va « dépêcher » à Ouagadougou « un haut comité » de cinq chefs d’Etat, Macky Sall (Sénégal), Thomas Yayi Boni (Bénin), Mouhamadou Issoufou (Niger), Muhammadu Buhari (Nigeria) et Faure Gnassingbé (Togo).
La CEDEAO a pris cette décision lors d’un sommet d’urgence tenu mardi à Abuja, la capitale fédérale du Nigeria.
Les chefs d’état-major des cinq pays désignés pour superviser la « restauration » du régime de transition sont appelés à « faciliter un dialogue constructif entre les forces de défense et de sécurité » du Burkina Faso, selon une déclaration lue à la fin du sommet.
La CEDEAO a également pris la décision d’envoyer des observateurs militaires et humanitaires au Burkina Faso, qui auront pour rôle de « faciliter le dialogue entre frères d’armes burkinabè ».
Elle s’est engagée à « prendre les dispositions nécessaires dans ce sens ».
Selon plusieurs médias internationaux, le général Gilbert Diendéré, le président choisi par les putschistes, jeudi dernier, a assuré à l’armée que Michel Kafando reprendra son poste, ce mercredi.
Des militaires burkinabè ont enjoint mardi aux putschistes de déposer les armes, près d’une semaine après le renversement du régime de transition par le Régiment de sécurité présidentielle (RSP), une unité d’élite de l’armée.
Les chefs d’Etat de la CEDEAO ont également préconisé la mise en place d’un « fonds d’indemnisation des victimes » des violences consécutives au coup d’Etat, un fonds qui sera alimenté par l’organisation régionale et « tous [ses] partenaires ».
Entre trois et 10 personnes ont été tuées dans les violences, selon différentes sources, qui ont fait état de nombreux blessés.
Les présidents Thomas Yayi Boni (Bénin), Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire), John Mahama (Ghana), Mouhamadou Issoufou (Niger), Muhammadu Buhari (Nigeria) et Faure Gnassingbé (Togo) ont participé au sommet d’Abuja.
Sept autres pays de la CEDEAO étaient représentés à un niveau inférieur : Cap-Vert, Gambie, Liberia, Sierra Leone, Guinée, Guinée-Bissau et Mali.
Des médiateurs nationaux du Burkina Faso – des membres de la Commission nationale de réconciliation, notamment – ont participé au sommet d’urgence.

À voir aussi

Me Wade tacle Macky ‘’Je suis différent des présidents qui sont ‘’Mourides’’ à Touba et ‘’Tidianes’’ à Tivaouane ‘’

A Kaolack pour présenter ses condoléances à la famille du défunt Khalife de Léona Niassène, …

Aminata Touré charge Wade

L’on dirait que l’envoyée spéciale du Président de la République Macky Sall ne se fatigue …