Burkina Faso : le Général Diendéré inculpé pour crime contre l’humanité

Le général Gilbert Diendéré, l’un des auteurs du coup d’Etat avorté du 17 septembre au Burkina Faso, a été inculpé par la justice de son pays pour crimes contre l’humanité, ont annoncé vendredi plusieurs médias internationaux.

Selon BBC Afrique, il a été inculpé par un tribunal militaire dirigé par le colonel Sita Sangaré.

Ce dernier précise que Gilbert Diendéré, arrêté depuis plusieurs jours, faisait « l’objet de 11 chefs d’inculpation ».

Le général de brigade est retenu dans une cellule contrôlée par la justice militaire, dans un camp de la gendarmerie, à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, selon BBC Afrique.

Une dizaine de personnes ont été tuées lors des manifestations contre le putsch, dans la capitale notamment.

A la suite d’une médiation de la Cédéao conduite par le président sénégalais Macky Sall, Gilbert Diendéré a remis le pouvoir au gouvernement de transition dirigé par Michel Kafando, une semaine après le coup d’Etat.

Proche du président Blaise Compaoré, renversé en octobre 2014 par un soulèvement populaire, il faisait partie des responsables du Régiment de sécurité présidentielle (RSP), une unité d’élite de l’armée burkinabè dissoute après le putsch du 17 septembre.

Voir aussi

Dernière minute : Yaya Jammeh se rendra en Guinée Conakry

Les choses ont évolué en Gambie. Les dernières informations révèlent que le président sortant Yaya …