ACTUALITE

Burkina Faso: le président retenu de force par des militaires

  • Date: 16 septembre 2015

Des militaires du RSP ont fait irruption lors du conseil des ministres qui se tenait ce mercredi au Palais présidentiel, à Ouagadougou. Le président de transition, Michel Kafando, et le Premier ministre Isaac Zida, sont retenus de force par des militaires, qui se sont retranchés dans le palais présidentiel.

 La situation est encore confuse, au palais de Kosyam, le siège de la présidence à Ouagadogou. Des militaires ont investi le palais présidentiel, ce mercredi en fin d’après-midi. Il s’agit de membres du RSP, la garde présidentielle burkinabè, qui ont fait irruption en plein conseil des ministres. Ils auraient désarmé les soldats en faction sur les lieux, confisqué les téléphones des ministres et fermé le portail du palais.

Pour l’instant, impossible de savoir ce qu’il se passe à l’intérieur. Le président de transition, Michel Kafando, et son Premier ministre Isaac Zida, ainsi que plusieurs membres du gouvernement, sont aux mains de ces soldats de la garde présidentielle.
Aucune revendication n’a pour l’instant été émise par ce groupe de militaires. On ignore les motivations de ces soldats.

Les relations sont difficiles entre le Premier ministre Isaac Zida, pourtant issu de l’armée, et les hommes du Régiment de la sécurité présidentielle. Plusieurs crises – en décembre, en février et en juin – ont opposé Zida à ses anciens camarades. Et cette intervention des militaires intervient alors que, ce lundi, la commission de réconciliation et de réformes mise en place durant la transition a rendu son rapport, qui préconise notamment la dissolution du RSP. Y-t-il un lien direct entre ces évènement ? Pour l’instant, il est encore difficile de le dire puisque l’on ne connait pas les motivations des soldats qui ont investit le palais de la présidence.

Cette intervention des militaires du RSP intervient également à quelques semaines seulement de l’élection présidentielle et des législatives, prévues le 11 octobre prochain dans le cadre du processus de transition, entamé après la chute de Blaise Compaoré, le 31 octobre 2014, après 27 années à la tête du pays.
Rfi.fr

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15