CPf1jNkUsAAHTsi

Burkina : l’armée aux portes de Ouagadougou, Diendéré et le RSP déterminés à « se défendre »

Alors que la crise burkinabè est une nouvelle fois au menu des discussions au sein de la Cedeao, réunie en sommet extraordinaire à Abuja, au Nigeria, la situation est de plus en plus tendue à Ouagadougou. L’armée loyaliste encercle la capitale alors que le général Diendéré et les putschistes semblent décidés à se défendre.

L’armée loyaliste encercle la capitale Ouagadougou, tenue par les putschistes de la garde présidentielle. Elle exige du Régiment de sécurité présidentielle (RSP)  et de Gilbert Diendéré qu’ils déposent les armes. Elle avait pris le chemin de la capitale pour en déloger les putschistes lundi 21 septembre dans l’après-midi et avait intimé à ces derniers de « déposer les armes » avant 10h (locales).  Les discussions seraient toutefois toujours en cours, le RSP ayant déclaré qu’il se défendrait s’il était attaqué.

Cette offensive de l’armée loyaliste survient alors qu’un projet de sortie de crise a été présenté dimanche 20 septembre par la médiation ouest-africaine. Le plan doit être examiné lors d’un sommet extraordinaire de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) ce mardi 22 septembre à Abudja.

Selon des journalistes sur place, des chars de l’armée loyaliste se préparent à l’action, en périphérie de Ouagadougou, notamment au camp Lamizana. Des manifestants hostiles au coup d’État acclament les éléments de l’armée, tandis qu’une offensive semble se préparer. Plusieurs sources font état de défections dans les rangs du RSP, malgré la déclaration du général Diendéré, qui affirme vouloir se défendre en cas d’attaque.

Avec Jeuneafrique

Voir aussi

telechargement-6

INSECURITE ET SERIE DE MEURTRES Oumar fait … Maal aux Sénégalais

Le sang jaillit, coule et coule encore. Les esprits et les regards des citoyens sont …