Accueil / ECONOMIE / Cadrage macro-économique du Sénégal : Note satisfaisante du FMI

Cadrage macro-économique du Sénégal : Note satisfaisante du FMI

Loin d’être un audit, l’Ispe est un programme sans aide financière pour valider le plan d’action d’un pays qui, ayant réalisé une stabilité économique soutenue, n’a plus besoin du soutien financier du Fonds. C’est sous cet aspect de conseil-suivi que se déroule avec satisfaction l’actuelle mission du FMI

Source : Le Soleil
Les experts du Fonds monétaire international, qui sont dans nos murs du 19 au 26 juillet, y effectuent une mission d’évaluation devant ouvrir, pour la 1ère fois en Afrique francophone, un programme Instrument de soutien à la politique économique (Ispe). La démarche qui n’est pas nouvelle serait passée inaperçue si elle n’avait été mal interprétée, surtout en ce qui concerne l’entrevue que les évaluateurs ont eu avec le top management de l’Agence nationale de l’Organisation de la Conférence islamique (Anoci). En effet, il s’en dégage jusqu’ici des notes heureuses, si l’on en croit les déclarations du Chef de mission Johannes Mueller à la presse. Après une entrevue qui aura duré près de 3 heures d’horloge avec le Président et le Secrétaire exécutif de l’Anoci MM Karim Wade et Abdoulaye Baldé, l’expert s’est dit « impressionné par le travail accompli ». Selon le journal « Le Matin » qui donne l’information, cette rencontre a eu lieu en présence du Directeur de cabinet du ministre du Budget, Cheikh Bèye, du Coordonnateur délégué de l’agence, Abdoulaye Racine Kane et du Représentant résident du FMI à Dakar, Alex Segura-Ubiergo.

Il convient de souligner que « l’Instrument de soutien à la politique économique (ISPE) est un programme sans aide financière qui doit notamment permettre la diffusion régulière de bilans de la politique économique du pays signataire et donner des signaux clairs sur l’efficacité de ces politiques », selon la fiche Sénégal du site afriqueouest.info. Il est par ailleurs destiné aux pays à faible revenu qui ont enregistré une croissance économique soutenue au point de ne plus avoir besoin du concours financier du Fonds. Avec un taux de croissance moyen de plus de 5 %, avant la crise énergétique, le Sénégal fait partie du lot qui, ce nonobstant, peut continuer à bénéficier de conseils et de suivi de la part de l’institution de Bretton Woods. « L’ISPE aide ces pays à élaborer des programmes économiques efficaces et, une fois ceux-ci approuvés par le Conseil d’administration, il informe les donateurs, les banques multilatérales de développement et les marchés que le FMI a approuvé le plan d’action des membres », lit-on dans le site du FMI dont les experts se sont penchés sur les fondamentaux macro-économiques de manière générale et non sur une branche particulière. S’adressant à la presse à leur sortie d’audience, M. Johannes qui a dit sa satisfaction et salué les échanges « très francs et ouverts », a également souhaité « continuer ce dialogue dans l’avenir ».

À voir aussi

Rufisque offshore : Total cède 30% à Petronas

La Malaisie met les pieds dans le pétrole sénégalais. Selon Les Echos, Total a cédé …

Mboumba: Le Puma injecte 30 millions pour réhabiliter la canalisation

30 millions de nos francs, c’est le montant que le Puma a injecté pour la …