Accueil / Education / Le calvaire du lycée de Niakhar

Le calvaire du lycée de Niakhar

Cet établissement de 1288 élèves du département de Fatick, manque de professeurs dans plusieurs disciplines, de matériels didactiques et de toilettes, entre autres

Le lycée de Niakhar, un établissement de 1288 élèves, manque de professeurs dans les disciplines comme le français, l’éducation physique et sportive (EPS), les sciences de la vie et de la terre (SVT), les mathématiques et les sciences physiques, a appris l’APS.

Ce manque de professeurs est mis en exergue dans un rapport remis samedi à la presse lors du Forum pour la construction d’un lycée moderne organisé à Niakhar.

Parmi les autres difficultés auxquelles fait face le lycée de Niakhar, ’’il y a l’absence de toilettes pour le proviseur et les professeurs, l’absence de salles de permanence et de réunion’’. La salle de permanence des professeurs est étroite et sans ameublement.

L’établissement est confronté à ’’un manque de matériels didactiques’’, selon le rapport qui fait état d’’’une bibliothèque non fonctionnelle, étroite, dans un état vétuste avec peu de livres qui ne sont pas adaptés au programme, une absence de connexion internet malgré un équipement de 22 ordinateurs pour la salle informatique’’ .

Le document relève aussi ’’un matériel de reprographie vétuste qui tombe souvent en panne, des toitures du bloc administratif et des salles de classe dans un mauvais état’’.

Unique lycée, sur les 27 de l’académie de Fatick, dirigée par une femme, le proviseur Ramatoulaye Sarr Diagne, l’établissement a un effectif actuel de 1288 élèves dont 673 filles et 615 garçons répartis entre 27 salles de classe.
Le lycée qui polarise environ 68 villages de l’arrondissement de Niakhar face à des ’’effectifs pléthoriques’’ dans les salles de classe dont la plupart n’ont malheureusement pas d’électricité, souligne t-on dans le rapport.

Un ensemble de difficultés qui a poussé la direction de l’établissement a organisé avec la communauté éducative un forum pour porter le plaidoyer et faire comprendre aux décideurs et partenaires, ’’la nécessité et l’urgence’’ de construire un lycée moderne aux normes.

Le forum a enregistré la participation du ministre de l’Intégration africaine, du NEPAD et de la Francophonie, Mbagnick Ndiaye, du maire de la commune Niakhar Amacodou Sène, de l’Inspecteur d’académie de Fatick, Mamadou Niang, entre autres.

À voir aussi

Réaménagement du calendrier scolaire

Les grèves perlées des syndicats d’enseignants ont impacté négativement sur le calendrier scolaire au point …

Crise scolaire Le RDS appelle au patriotisme des enseignants pour sauver l’année

Après avoir fustigé l’attitude du Gouvernement pour non-respect des accords, le secrétaire général du RDS …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *