Accueil / SOCIETE / Cambriolage à Kayar 15 millions emportés, 4 Nigérians et un Sénégalais arrêtés

Cambriolage à Kayar 15 millions emportés, 4 Nigérians et un Sénégalais arrêtés

Suite à un cambriolage dans une boutique à Kayar, quatre Nigérians et un Sénégalais ont été arrêtés par les gendarmes. Il s’agit de Joseph Eyebe, Silva Okéké, Bissenty, Shid Joseph et Souleymane Dia. Ils ont emporté la somme de quinze millions de francs CFA.

Source L’observateur

Les cambrioleurs avaient creusé un passage à travers le mur. À l’enquête de la gendarmerie, ils étaient passés aux aveux. Mais devant la barre du tribunal régional de Thiès, ils soutiennent que ces aveux leur ont été extorqués après des tortures qu’ils ont subies. Au courant du mois de décembre 2004, en arrivant le matin dans sa boutique, Modou Guéye a constaté la disparition de la somme de quinze millions et un grand trou au mur. Son gardien lui fait savoir que le cambriolage est l’œuvre de Joseph et de sa bande, ajoutant que c’est le nommé Bissenty, armé d’un coupe-coupe, qui faisait le guet. C’est ainsi qu’il fera appel à un taximan pour aller à leur recherche à travers les villages environnants. En pleine brousse, il aperçoit Joseph et Silva Okéké (évadés de prison) et demande au taximan de les prendre. À bord du taxi, Joseph reconnaît Modou Guéye. Aussitôt les deux Nigérians échangent des propos, mais le chauffeur accélère pour se rendre à la brigade. Silva Okéké réussit à s’enfuir en sautant de la voiture tandis que Joseph va s’agripper sur le chauffeur pour le contraindre à s’arrêter. Les cris de ce dernier ont alerté les villageois qui ont volé à son secours pour faire passer au Nigérian un mauvais quart d’heure. Quelques instants plus tard, le reste de la bande dont Okéké sera arrêté dans un village appelé Golompe en Compagnie de Shid Joseph. Devant les gendarmes, ils passeront à table, Okéké soutient avoir commis le vol avec Joseph, Bissenty et Souleymane Dia. Bissenty, lui, a indiqué avoir été réveillé la nuit pour faire le guet. Il a révélé que Joseph et Okéké, pour couvrir leur absence, lui avaient demandé de rester avec Souleymane et de dire qu’ils sont partis à Dakar. Pour Shid Joseph, c’est au moment où il tentait de contacter Joseph, qu’il a été appréhendé à 7 heures grâce à la collaboration des villageois qui ont signalé aux gendarmes la présence de deux étrangers, Shidi et Okéké. Au moment de son arrestation, Okéké était en possession de la somme de 200.000 francs CFA et de quatre dollars américains. À la barre, les prévenus nient avec véhémence et soutiennent, à l’exception de Souleymane Dia, avoir été torturés par les gendarmes pour leur extorquer des aveux. Le substitut du procureur s’est dit scandalisé par leur comportement. Surtout Souleymane Dia. Il explique que ce dernier a été pris au salon de coiffure, contrairement à ses propos, selon lesquels il s’est rendu spontanément à la brigade. Convaincu de leur culpabilité, le parquet a requis 5 ans de prison ferme pour chacun d’eux. Me Niang, l’avocat des Nigérians, a d’emblée demandé l’annulation du procès-verbal, rappelant que les prévenus ont été interrogés sans interprète et leurs aveux ont été extorqués sous la torture. Maître Séne qui défendait Souleymane Dia emboîte le pas à son collègue en sollicitant également l’annulation du procès-verbal de la gendarmerie car la prolongation de leur garde-à-vue de 48 heures n’avait pas été autorisée par le procureur. Pour lui, le premier suspect est le gardien qui dit n’avoir pas entendu les coups de marteaux. Devant l’absence de la partie civile et du témoin et la dénégation des prévenus, l’avocat se demande sur quoi le tribunal va fonder sa conviction, à part le procès-verbal qui ne vaut qu’à titre de renseignements. Pour conclure, il a plaidé subsidiairement la relaxe au bénéfice du doute. Le tribunal rendra son verdict le 28 mai prochain.


À voir aussi

Signature de convention entre la Sonatel, la Mairie de Yoff et Proplast

Abdoulaye Diouf SARR a présidé hier, devant sa commune, la signature de la convention entre …

Hajj 2018- La Délégation générale au Pèlerinage à pied d’œuvre !

La Délégation générale au Pèlerinage aux Lieux saints de l’Islam, s’est rendue hier à l’AIBD …