téléchargement (9)

CAMBRIOLAGE- Comment la gendarmerie de Thiaroye a fait tomber un gang qui écumait entre Dakar et Thiès

De sources judiciaires, il s’agissait vraisemblablement d’une bande organisée composée de onze individus dont quatre… femmes qui s’attaquaient à des magasins situés entre Dakar et Thiès. Comme toute chose a une fin, 9 d’entre eux sont tombés dans la nasse des pandores de la Brigade de gendarmerie de Thiaroye. En effet, l’enquête, menée de mains de maître par ces gendarmes suite à une dénonciation a permis de déterminer le mode opératoire de ses héritiers d’Arsène Lupin. Explications…

Neuf personnes, ayant  commis durant plusieurs mois des cambriolages en bande organisée, ont été placées en garde-à-vue dans les  redoutés locaux de la Brigade de gendarmerie de Thiaroye. Cette équipe de malfaiteurs apparemment « structurée et expérimentée » dérobait essentiellement du matériel multimédia, des denrées de première nécessité, entre autres.  Selon des informations en  possession de dakarposte, cette bande très organisée, envoyait d’abord une équipe qui repérait  le magasin. Assez méthodiques, ils se  renseignent à l’avance sur leurs cibles (heures de fermetures… s’il y’a une ou des personnes qui passent la nuit dans le lieu ciblé, le nombre de vigiles…) Puis, une seconde équipe passe à l’action et cambriole nuitamment l’échoppe. Leurs cibles préférées restent  les magasins qui se trouvent sur l’axe Dakar-Thiès et plusieurs échoppes ont été cambriolées à quelques mois d’intervalle. C’est ainsi que des plaintes se sont amoncelées sur la table des pandores et limiers. Comme toute chose a une fin, ces héritiers d’Arsène Lupin ont été mis aux arrêts dans la nuit du 10 au 11 mai 2016. À la question de savoir comment cette bande est tombée, il nous revient que les malfrats aient été perdus par leur dernière casse. N’ayant rien perdu de leur fuite après leur effraction au quartier Sam Sam à Thiaroye, un vigile, qui s’était terré de peur d’être tué par la bande, prendra quand même le soin de relever la plaque d’immatriculation de leur véhicule. Muni de ce relevé, il est allé directement le communiquer aux pandores de la Brigade de Thiaroye. La suite sera un jeu d’enfant pour les éléments de la maréchaussée. Qui ont fini par localiser le véhicule ayant servi au larcin à la… Médina.  Cueilli, le sieur M.D. D passera à table et, sachant que les carottes étaient cuites, il ne sourcillera pas à balancer le reste de la bande.  Pour le moment, 9 d’entre eux dont 4 femmes – qui servaient de receleuses – sont entre les mains des pandores. Deux membres du gang sont activement recherchés.

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Mort d’Ousmane Sow, le sculpteur de l’esprit et de la matière

Rfi.fr- Le sculpteur Ousmane Sow, surnommé « l’Auguste Rodin du Sénégal », est mort ce …