Accueil / FAITS DIVERS / CAMBRIOLAGE DANS UN SALON DE COIFFURE A THIES Le couteau trahit les cambrioleurs

CAMBRIOLAGE DANS UN SALON DE COIFFURE A THIES Le couteau trahit les cambrioleurs

Alpha Diallo, Patrick Ndéky et Elimane étaient à la barre du tribunal correctionnel de Thiès pour vol en réunion avec effraction pendant la nuit. Connaissant les lieux, les voleurs ont pu accéder à l’intérieur du salon de coiffure en creusant un trou à travers le mur pour dérober une trentaine de tondeuses, une somme d’argent et divers outils.

Source L’Observateur
Alpha Diallo, Patrick Ndéky et Elimane étaient à la barre du tribunal correctionnel de Thiès pour vol en réunion avec effraction pendant la nuit. Connaissant les lieux, les voleurs ont pu accéder à l’intérieur du salon de coiffure en creusant un trou à travers le mur pour dérober une trentaine de tondeuses, une somme d’argent et divers outils.

Situé sur la grande route en face du marché central de Thiès, le salon de coiffure que gère Souleymane Diallo a été visité par des cambrioleurs qui connaissaient bien les lieux. C’est en venant le matin au travail, que Souleymane Diallo a constaté un grand désordre dans le salon et un mur perforé au niveau de la façade arrière. Des traces de sang étaient visibles sur les carreaux ainsi qu’un couteau oublié par les cambrioleurs. Pour lui, il n’y a pas de doute, le couteau appartient à un de ses employés en l’occurrence Elimane. Ce jour, jusqu’à 13 heures, Elimane, qui avait l’habitude de venir au travail à 8 heures, ne s’est pas encore pointé. Le patron demande alors à son frère d’aller le chercher. Au bout de quelques minutes, Elimane se présente en boitant. En le voyant, Souleymane Diallo est maintenant convaincu d’être en face de son voleur. Mais Elimane balaie d’un revers de la main les accusations. Pour le faire parler, Souleymane Diallo et son frère l’embarquent à bord d’un taxi pour le faire passer à tabac dans la forêt de Polytechnique jusqu’à ce qu’il craque, avouant avoir agi de concert avec Alpha Diallo, un employé du salon, et Patrick Ndéky, une connaissance du patron. Conduit au commissariat central, il réitère ses aveux devant l’inspecteur enquêteur. Et dans les minutes qui suivront, Alpha Diallo et Laurent Ndéky seront arrêtés. A la barre, Elimane se rétracte, soulignant que Souleymane lui a extorqué les aveux et ajoute que s’il a avoué devant l’inspecteur c’est parce que c’est la première fois qu’il se présente devant un enquêteur. Quant à Alpha et Laurent, ils soutiennent ne rien savoir de cette affaire. Ce dernier, mis en liberté provisoire par le juge d’instruction d’après le témoignage du chauffeur de son père, a soutenu que cette nuit, il était hors de Thiès en compagnie de ce dernier pour transporter des passagers à Dakar. Cet argument sera battu en brèche par le frère de Souleymane qui a témoigné que cette nuit, après un match de foot à la télé, il a vu Laurent Ndéky dans la rue. Me Sène, l’avocat de la partie civile, explique que la liberté provisoire de Laurent a été une mise en scène orchestrée par le chauffeur qui a fait un faux témoignage. «Et pourquoi ne l’avait-il pas fait pendant que Laurent était détenu au commissariat ?», s’est interrogé l’avocat qui a demandé de retenir les prévenus dans les liens de la prévention et de leur octroyer 5 millions de francs à titre de dommages et intérêts. De même, le substitut du procureur, convaincu de leur culpabilité, a requis deux ans ferme. Le 28 mai, ils seront édifiés sur leur sort.


À voir aussi

Meurtre de Mariama Sagna: «Y a rien de politique»

Amadou Seydi, le procureur du tribunal de la grande instance de Pikine, a confirmé la …

Lycée Médina Sabakh : un professeur arrêté pour détention de “yamba”

Selon les informations de Liberation, un professeur d’Histoire et de Géographie a été arrêté au …