Accueil / ECONOMIE / CAMPAGNE AGRICOLE Une production de 1.670.500 tonnes

CAMPAGNE AGRICOLE Une production de 1.670.500 tonnes

 Le  bilan de la campagne agricole 2015-2016 s’élève à 1.670.500 tonnes.  Ces chiffres ont été fournis par le porte-parole du gouvernement sénégalais, Seydou Guèye.

« La campagne agricole 2015-2016 a été excellente, dans la mesure où elle a accumulé un total de 1.670.500 tonnes. Aucun des participants n’a contesté les chiffres officiels produits par le ministère de l’Agriculture. Ces chiffres ont d’ailleurs été confirmés par la FAO, qui procède à une évaluation de la campagne agricole plusieurs fois dans l’année. Ces chiffres constituent de vraies performances ». Ces propos sont du porte-parole du Gouvernement sénégalais, Seydou Guèye. Il a fait cette annonce au terme du Conseil interministériel présidait par le Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne.

De façon substantielle, a dit Seydou Guèye, le débat sur les chiffres « est un débat artificiel ». Et de renchérir : « Plusieurs personnes qui parlent ne savent pas comment se met en place l’équilibre de cette spéculation. Il est important de retenir qu’il y a 350.000 tonnes destinées à l’autoconsommation. Les réserves personnelles montent à 150.000 tonnes. Les subventions reviennent à 125.000 tonnes, les pertes post-récoltes s’élèvent à 150.500 tonnes, la collecte pour les huiliers se chiffre à 40.000 tonnes et les exportations à 345.000 tonnes », listant les chiffres produits par le ministère de l’Agriculture et de l’Équipement rural.

Le porte-parole du gouvernement a également rappelé que le total de toutes ces rubriques se chiffre à 1.670.500 tonnes, et qu’ils sont « incontestables ». Au titre de la collecte pour l’année 2015-2016, 4.950.507,77 tonnes ont été obtenues. « Nous avons atteint la production d’un million de tonnes. Pour le riz, c’est la même tendance. Depuis l’indépendance, c’est la première fois que nous avons récolté plus de 900.000 tonnes, soit une augmentation de 62% en une année. Cela vient confirmer et consolider les performances. La production céréalière a augmenté dans notre pays de 72% contre 4% dans le sahel », s’est félicité M. Guèye.

En revanche, Seydou Guèye a révélé que les huiliers avaient rencontré quelques difficultés en matière d’approvisionnement lors de la campagne écoulée. En 2012, le Sénégal s’est retrouvé avec 6.000 tonnes de semences certifiées, et aujourd’hui, il se retrouve avec 50.000 tonnes, selon Seydou Guèye.

 

32 milliards  F Cfa pour la campagne 2016-2017

 

Pour ce qui concerne la préparation de la campagne 2016-2017, Seydou Guèye a affirmé que le Premier ministre a approuvé, lors du Conseil interministériel, le programme qui a été proposé par le ministre de l’Agriculture et de l’Équipement rural, Papa Abdoulaye Seck. Au niveau de l’état de mise en œuvre de ce programme, Seydou Guèye a déclaré que des mesures ont déjà été prises et des commissions installées sur l’étendue du territoire avant le 15 avril 2016 et que l’investissement financier pour les semences sera de l’ordre de 14 millions F Cfa et de 14 milliards pour les engrais. Les tracteurs seront également mis à la disposition des agriculteurs pour un coût global de 80 milliards F Cfa. « Les dettes et toutes les factures de la précédente campagne ont été payées à un coût global de plus de 32 milliards F Cfa, et 8 milliards sont réservés pour le problème de la sécurisation. Le financement de la campagne 2016-2017 se monte à 32 milliards F Cfa dont 25 milliards de la part de l’État du Sénégal», a soutenu Seydou Guèye, convaincu qu’une « autre agriculture est en train de renaître ». Celle-ci, a-t-il dit, s’appuie sur trois points : « Maintenir la croissance, concilier les acteurs de la filière et les maintenir dans le dispositif et doper la productivité en riz en vue de garantir une sécurité alimentaire aux citoyens. »

Gaustin Diatta

Share This:

À voir aussi

MACKY SALL SUR LA DECOUVERTE DU PETROLE AU SENEGAL- « Cela devrait nous permettre d’atteindre l’émergence avant 2035 »

Le président Sall participait à un forum organisé samedi à Paris par la Convergence des …