Accueil / ACTUALITES / CAMPAGNE DE REBOISEMENT- 13 millions d’âmes, 13 millions d’arbres en 2015

CAMPAGNE DE REBOISEMENT- 13 millions d’âmes, 13 millions d’arbres en 2015

 Le Gouvernement est en voie de réaliser un pari fou en 2015: planter 13 millions d’arbres pour 13 millions de Sénégalais.

De par le monde, les arbres sont des symboles de vies, ils offrent le confort de leur ombre, redonnent vie aux terres stériles, fournissent un combustible essentiel et stabilisent les sols. Mais, confrontés à la désertification qui est un processus de dégradation qualitative de l’équilibre écologique et de détérioration quantitative des ressources biologiques de soutien de vie, leur survie est en voie d’être compromise. Pour réduire leur taux de mortalité, 13 millions d’arbres vont être plantés l’année en cours contre 10 millions de plants en 2014. C’est du moins la volonté exprimée par l’Etat du Sénégal. En conférence de presse hier, à quelques jours de la cérémonie de lancement de la Journée nationale de la foresterie prévue ce samedi, le directeur des Eaux et Forêts, Baidy Ba, a exprimé son désir de mettre tous les atouts de son côté pour réussir le pari qu’il s’est fixé lors de la campagne de reboisement qui se fera avec des pépinières en régie. Pour la présente campagne, le Colonel Baidy Ba a souligné que le focus sera mis sur la production de bois communautaire pour impliquer les collectivités locales dans la production des plants, afin qu’elles disposent de leurs propres pépinières. Ce qui fera qu’au lieu de planter, comme dans l’année passée, quelque 10 millions de plantes, ce sont 13 millions d’arbres que son département veut reboiser, lors de ladite campagne de reboisement. De plus, les rôneraies et les bambouseraies qui sont en voie d’extinction, feront également une innovation, a ajouté Baidy Bâ précisant que  la plantation sera renforcée en ce sens. Tout est fin prêt, rassure le patron des Eaux et Forêts, soutenant que le matériel est disponible dans toutes les régions. «Le travail va commencer au niveau des pépinières, avec la préparation du terreau, entre autres», poursuit-il. Ce n’est pas tout. Car, le bois d’école qui entre dans le cadre de l’éducation environnementale va démarrer au sein des établissements scolaires. L’effet recherché, dit-il, est de former les élèves et enseignants aux techniques de plantation et production de plants.

200 feux de brousse en 2014

Pas moins de 200 cas de feux de brousse ont été recensés par la direction des Eaux et Forêts en 2014. Pour prévenir ces feux de brousse, le ministère de l’environnement a entamé des activités visant à créer des bandes pare-feu, soit des «couloirs vides» avec 281 kilomètres. L’essentiel a été fait dans les régions de Ziguinchor, avec 114 km et Louga, 95 kilomètres, a répertorié le directeur des Eaux et Forêts. Mieux, dit-il, nous sommes à quelque 33 forêts aménagées, pour 887 000 hectares dans les régions de Ziguinchor, Kolda, Sédhiou et Kédougou. Il a ajouté qu’en termes de feux précoces, 352 000 hectares de feu ont été traités pour cette année dernière, là où 824 kilomètres d’axes routiers ont été traités en feux précoces.

Mouhamadou BA

 

À voir aussi

Les affres du ‘’Petrogate’’ 

Watergate, Irangate et j’en passe. Ils sont nombreux les scandales qui ont été éventrés par …

La nouvelle vie du ministre Mary Teuw Niane

le Pr Mary Teuw Niane, ancien ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de …