Accueil / POLITIQUE / CAMPAGNE POUR LE ”OUI” C’est mal parti pour Aliou Sall et Néné Tall

CAMPAGNE POUR LE ”OUI” C’est mal parti pour Aliou Sall et Néné Tall

Ce serait un contre sens politique, s’ils venaient  à croiser les bras. Le coordonnateur et la  présidente des femmes de l’Apr à Guédiawaye ont des problèmes. Leur faible mobilisation d’hier et le boycott des principaux coordonnateurs communaux ne présagent rien de rassurant.

Ils se cherchent encore. Comme des débutants, le link d’avec la base tarde à prendre. Comme si les militants qui s’étaient massivement engagés, lors des locales de 2012, sont, aujourd’hui, dans une autre planète. En meeting de mobilisation, samedi, au quartier Fadia, Aliou Sall et Néné Tall ont constaté une certaine rupture, eux qui avaient l’habitude des grandes foules. Qu’est-ce qui s’est passé alors ? Au regard du fonctionnement du parti présidentiel dans le département, un tel fait ne surprend pas. Inaccessibles et jamais présent aux attentes sociales des militants, ce duo paie, aujourd’hui, les contre-coups d’une « arrogance politico-sociale » qui avait perdu le Pds lors de la présidentielle de 2012.

Pour Néné Tall, Pca de la Lonase et présidente départementale des femmes de l’Apr, elle semble être dépassée par le poids de ses responsabilités et cherche encore ses repères. « Inactive, inexpérimentée et sans perspective », un jugement que ses sœurs de parti ont dénoncé en haut lieu. Encore que, l’unité d’action, est le ventre mou de l’Apr. Depuis le coup de force manqué d’Aliou Sall sur la liquidation du député Boughazelli à son poste de coordonnateur, les choses semblent s’emballer. Dans le mauvais sens. Les troupes du Maire et du député se regardent en chiens de faïence. Et dans ce duel, l’avantage, au regard des mobilisations, tourne à la faveur de Seydina Fall alias Boughazelli. Pour le lancement de leur campagne pour un ”Oui massif” au prochain référendum, les ténors politiques ont brillé par leur absence. Au même moment, une autre rencontre du genre se tenait aux Parcelles Assainies et présidée par le Directeur de l’investissement et de la dette, Lat Diop, qui, au passage, a pris un ticket chez Birahim Seck (nous y reviendrons). Un poulain de Boughazelli.

Autre constat, sur la provenance des militants présents au meeting. Des cars probablement venus des régions avec des immatriculations MT… ont suscité la curiosité de certains. D’aucuns parlent d’import-export, jargon utilisé en la circonstance, pour évoquer des transferts de militants. Qui trompe-t-on ? Certainement le Président Macky Sall.

Par Pape Amadou Gaye

Share This:

À voir aussi

PRESIDENTIELLE EN FRANCE : Le Pen s’en prend au « front républicain tout pourri » et traite Macron de « faiblard »

La présidente du Front National (FN) Marine Le Pen démarre sa compagne de second tour …