Accueil / Uncategorized / Can 2012 : Les Chipolopos pour un bel hommage aux victimes de la Catastrophe de 93

Can 2012 : Les Chipolopos pour un bel hommage aux victimes de la Catastrophe de 93

La Zambie jouera la finale de la 28e Can dans un pays qui a vu, il y a 19 ans, les joueurs de sa sélection fanion périr dans une catastrophe aérienne

Les Chipolopos ont confirmé hier, leur statut de grande révélation de la Can 2012. En demi-finale disputée à Bata (Guinée Equatoriale), la sélection fanion de la Zambie a éliminé les Black stars du Ghana, présentés, depuis le début de la compétition, comme un sérieux prétendant au titre de champion. Ils étaient en voie de le confirmer, quand, tout d’un coup, il y a cette sortie de route, suite au penalty manqué de Asamoah Gyan, à la 7e minute. Traversant une zone de turbulence, les Chipolopos ont tenu fort, repoussant avec succès les assauts Ghanéens. Le gardien de but zambien Mweene s’est, particulièrement, distingué dans cette épreuve. Tel un éclair, Mayuka, sur contre attaque, a réussi à surprendre la défense adverse, en inscrivant l’unique but de la rencontre, à la 79e minute. Une réalisation qui propulse la Zambie en finale.

Ironie du sort, cet ultime match se jouera à Libreville. La capitale gabonaise où, le 27 avril 1993, toute une équipe de KK 11, ancêtre des Chipolopolos, avait péri dans un accident d’avion. L’aéronef militaire qui y avait fait escale, transportait joueurs et encadreurs au Sénégal, pour un match des éliminatoires de la Coupe du monde USA 94. «Je pense que nous devons rendre hommage aux héros de la nation, en remportant la coupe. Nous devons la ramener au pays. Il est important que nous jouions, en croyant en nous, tout en sachant qu’il y a eu des gens, avant nous, qui n’y sont pas arrivés, qui sont morts dans leur course à la même coupe. L’heure est venue pour ceux qui sont là de faire la gloire de la Zambie, des Zambiens», avait déclaré, à un reporter de Reuter, à l’entame de la compétition, Yotham Mwanza, président de l’association des supporters zambiens. « Nous allons retourner au Gabon pour l’histoire car, l’équipe zambienne y est décédée en 1993. C’était catastrophique pour la Zambie. Je pense que 12 millions de zambiens attendaient cela. Nous allons jouer pour eux, pour la Zambie car, c’est un pays fantastique. On va dans une finale pour la gagner. On est qualifiés pour la finale mais, ça ne change rien. On va rentrer à l’hôtel et laver nos maillots nous-mêmes, comme d’habitude. Si nous perdons la finale, nous regretterons cela toute notre vie » a déclaré, hier, à la conférence d’après match, le coach Hervé Renard

Dimanche prochain, la Zambie va disputer sa troisième finale. Les deux précédentes, en 1974 et 1994, s’étaient soldées par des échecs. La troisième fois sera-t-elle la bonne ? Difficile de répondre par l’affirmative car, elle sera face à une Côte d’ivoire donnée grandissime favori. Mais et puis ? Les Chipolopos n’ont-ils pas mis hors course le Sénégal et le Ghana, les préférés des bookmakers ?

Starafrica.com


À voir aussi

Jugement d’Assane Diouf: Les Etats-Unis pressent le Sénégal

En détention depuis novembre 2017, Assane Diouf n’est pas toujours jugé. Une situation qui inquiète …

Ziguinchor après la pluie : Poubelles et ordures ménagères envahissent les rues

Des pluies fortes s’abattent depuis quelques jours à Ziguinchor. Poubelles et ordures ménagères ont fini …