Accueil / Uncategorized / CAN 2012 : Une édition pas comme les autres

CAN 2012 : Une édition pas comme les autres

La Coupe d’Afrique des Nations vient de s’achever, avec un vainqueur inédit, mais aussi, des grosses nations désabusées et des pays émergents. Ainsi, est-ce un bilan riche en enseignements que nous pouvons dresser de cette 28e édition.
Un nouveau vainqueur au palmarès

La Zambie est devenue le 14e pays du continent à accrocher son nom sur le trophée, depuis la première CAN, qui date de 1957. Après leurs deux finales perdues de 1974 et 1994, les Chipolopolos entrent donc, dans le cercle des grandes nations africaines. Le premier enseignement, c’est qu’après les trois titres de l’Egypte, c’est encore une équipe, dont la plupart des joueurs évoluent en Afrique, qui l’a remporté. Sur la liste des 23 héros d’Hervé Renard, ils ne sont que 4 à jouer hors du continent, 2 en Chine, 1 en Russie et 1 en Suisse. Cette compétition a donc encore prouvé qu’il ne suffit pas d’appeler les « stars » d’Europe pour aller au bout.

Des grosses cylindrées poussives

Justement, ou en sont les équipes composées de vedettes expatriées, dont les joueurs se négocient à prix d’or en Europe ? La Côte d’Ivoire a atteint la finale, et est sortie invaincue dans le jeu. Mais, elle n’a pas vraiment montré un visage séduisant. Idem pour le Ghana, qui n’a inscrit que 6 buts en 6 rencontres. Asamoah Gyan était trop esseulé, le retrait de Kevin-Prince Boateng a reclassé les Black Stars au rang de bonne équipe, qui ne semble, toutefois, plus capable de briller en Coupe du Monde.

Les grosses déceptions

Encore plus inquiétant, le Sénégal est retombé dans ses travers, après son absence de la CAN 2010. Les Lions de la Teranga n’ont pas su trouver l’équilibre, et Amara Traoré a déjà pris la porte. De quoi mettre un sérieux bémol sur les chances des Sénégalais de retrouver une place en Coupe du Monde. Les Marocains ont été bien plus consistants dans le jeu mais, l’équipe souffre d’une fébrilité assez inquiétante. Dans un groupe à sa portée, l’équipe d’Eric Gerets a encaissé 5 buts, et seuls les milieux de terrains ont été capables de faire la différence offensivement.

Les bonnes surprises

A domicile, le Gabon a parfaitement assumé son statut, en sortant premier de son groupe, avec les 9 points possibles. Les hommes de Gernot Rohr ont ensuite maitrisé leur rencontre, face au Mali, avant de craquer aux tirs au but. Mal en point, ces dernières années, le Mali a justement sorti la tête de l’eau, avec une 3e place qui reste, néanmoins, flatteuse, vu le niveau de jeu présenté. De son côté, le Soudan a retrouvé son lustre d’antan, avec un accès aux quarts de finale, malgré un statut de petit poucet du groupe B, au départ.

Destination Afrique du Sud 2013

Pas vraiment le temps de reconstruire pour les 16 pays participants, puisque la prochaine compétition aura lieu, dès janvier 2013. L’Afrique du Sud sera le pays hôte, elle est donc qualifiée d’office, 2 ans et demi après l’organisation de sa Coupe du Monde. Le premier tour qualificatif aura lieu le 29 février et le 15 juin prochain, avec des matches aller-retour, entre les 28 pays non participants à la CAN 2012, qui s’affronteront pour accéder au 2e tour. Les 14 vainqueurs, plus les 16 pays de la CAN 2012, seront ensuite opposés à l’automne, en matches aller-retour pour connaitre les 15 qualifiés à la CAN 2013.

Jacques GOMIS (avec chronofoot)


À voir aussi

Touba: Les éleveurs républicains hôtes du Khalife général des Mourides…

Dans le cadre de leurs tournées de sensibilisation et d’information sur les réalisations du régime …

Macky tacle les syndicalistes «On ne peut pas dire ‘’diokhma-diokhma’’ « 

«On ne peut pas dire ‘’diokhma-diokhma’’ et en retour il n’y a pas de compensation…». …